[Test] FiiO M6 : le galet dans la mare

Petit dernier de la gamme M, le FiiO M6 condense beaucoup d’espoir et de qualités sur le papier. Empruntant les caractéristiques techniques du FiiO M7 et les capacités du FiiO M9, il intrigue. Tient-on LE baladeur de ce début d’année ? Réponse sur notre blog.

À propos de FiiO

Depuis 2007, FiiO est passé du petit constructeur de niche à la référence incontestable du genre. Du baladeur, au DAC, en passant par les amplis et même les intras, la marque chinoise continue de s’imposer face à la concurrence. Connu et reconnu pour l’excellent rapport qualité/prix de ses créations, la marque récidive avec les baladeurs FiiO M6 / M7 / M9

Premier contact

« Oh le petit galet ! »

En nette rupture avec les FiiO X3 et X1 qu’il remplace, très anguleux, le FiiO M6 adopte un style tout en rondeur. Il rappelle les baladeurs Creative Zen V avec l’absence totale d’arêtes, chaque coin adoptant un angle arrondi du plus bel effet. FiiO continue sa transition vers un style plus moderne et entre le FiiO M7, le M9 et ce petit M6, on peut dire que c’est une franche réussite.

Comme le M7 justement, le FiiO M6 profite d’un châssis de nouvelle génération, mêlant aluminium et verre. Le corps du baladeur,taillé à la CNC, est enchâssé entre deux parois de verres qui constituent la face avant et arrière.Même si il ne s’agit pas de verre Gorilla, il est néanmoins courbé sur les bords pour coller aux prétentions border-less de la marque.

Immédiatement, on remarque que le bezel (la zone séparant l’écran des bords) est bien contenu. Même écran allumé, la façade du baladeur profite d’un excellent taux de remplissage. Les bords noirs renforcent artificiellement le contraste et écran éteint, la séparation des deux zones est presque invisible.

Objectivement, le FiiO M6 est une belle réussite en terme de construction. Aucune vis apparente, comme sur le M7, aucun défaut d’assemblage et même les boutons situés sur la tranche ne souffrent d’aucun jeu. On en vient presque à regretter de cacher le baladeur dans la housse en silicone fournie.

Prise en main du FiiO M6

Avec ses dimensions réduites, les FiiO M6 est LA définition du baladeur audiophile. Comme le Cayin N3 a sa sortie, il est amusant de constater le regain d’intérêt qu’affichent les consommateurs pour ce type de modèle. Même si dans l’autre sens, beaucoup de baladeurs affichent des dalles de plus en plus grandes, et le gabarit qui va avec.

Mesurant 53mm x 92mm x 11mm, pour 83g seulement, le M6 se glisse dans toutes les poches. De plus, avec ses coins arrondis et ses parois en verre, le baladeur n’accroche pas aux tissus. Cependant, on regrette un peu l’aspect cheap de la housse en silicone, mais elle remplit parfaitement son office et c’est tout ce qu’on lui demande.

Les boutons situés sur la tranche permettent de contrôler le volume et le lancement/l’arrêt de la lecture. Pas de bouton piste suivante/piste précédente, il faudra forcément passer par l’écran pour ça. Un petit clic sur le bouton de verrouillage et l’écran s’illumine, un deuxième clic et l’écran se verrouille. Simple et efficace.

Avec 120 pas de volumes, le FiiO M6 laisse de la marge au niveau des réglages. Dans les menus, pas de réglage de gain haut/bas mais au quotidien cela ne fut pas gênant outre mesure.

Interface et navigation ? C’est en page 2.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

2 Comments

Laisser un commentaire