[Test] FiiO Q5 : le DAC tout-en-un nomade

Et le son ?

Pas de surprise, le FiiO Q5 est un excellent ampli-DAC. Le son est puissant, dynamique et la scène sonore est tout simplement exceptionnelle sur la sortie symétrique. Le réglage du volume via le potentiomètre est précis et même à bas volume, on ne note pas de déséquilibre entre les canaux.

FiiO Q5 et Audeze LCD-XC

Si le Cayin N3 testé précédemment profite du même DAC AKM, le FiiO Q5 se révèle malgré tout un bon cran au-dessus. Le placement des instruments est plus net, les aigus plus ciselés et surtout les graves sont bien plus percutants. On sent ici le net avantage d’un ampli puissant, les impacts sont plus propres avec une dynamique de très haut niveau.

Bien que situé dans la même gamme que le FiiO X5 Mark III, le Q5 semble plus proche du FiiO X7 Mark II à l’écoute. Sans atteindre la précision, quasi chirurgicale, de ce dernier, on retrouve l’excellente scène sonore qui a fait le succès de ce baladeur.

USB ou Opt/Coax ?

On recommandera l’USB pour les utilisateurs les plus exigeants, le passage en 32bit n’apporte qu’un gain marginal à l’écoute, mais sur certains casque j’ai pu remarqué une meilleure gestion des graves justement. Le FiiO Q5 profitant sans doute de la bande passante plus élevée.

FiiO Q5 en USB

Entre Optique et Coaxial, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Que ce soit via l’une ou l’autre entrée, je n’ai pas noté de différence majeure à l’écoute. Le FiiO Q5 downsample les fichiers DTS reçus via l’entrée optique en PCM deux canaux, ce qui est logique vu le positionnement de l’appareil.

Bluetooth

En bluetooth, mon iPhone ne supportant le protocole apt-X, j’ai du me limiter au flux SBC. En comparaison directe, le passage de l’USB au Bluetooth est facilement audible. La dynamique prends un coup et les voix semblent beaucoup plus étouffées. Sur du streaming audio type Spotify, la perte est beaucoup moins audible mais sur des fichiers HD ou lossless, c’est déjà plus sensible.

FiiO Q5 en bluetooth

Néanmoins, pour un usage nomade, le Bluetooth reste une excellente option et il suffit que l’environnement soit légèrement bruyant (métro par exemple) pour que la différence à l’écoute soit imperceptible. En plus, cela permet de contrôler la lecture à distance.

Puissance de sortie

Au niveau de la puissance disponible, il y a largement de quoi faire, même avec le module d’origine. Testé avec à un Sennheiser HD800-S pour tester les limites du FiiO Q5, le rendu est superbe, même si on sent qu’on arrive aux limites du système. Pour les casques les plus exigeants, il faudra se tourner sur un module plus puissant ou se brancher en symétrique.

FiiO Q5 et ATH-MSR7

La sortie symétrique est excellente. La scène sonore est aisément deux fois plus large/précise sans augmentation du souffle résiduel, tout comme la puissance de sortie en nette hausse. Si votre casque le permet, je ne peux que vous recommander d’utiliser la sortie casque symétrique avec le FiiO Q5.

Pour aller plus loin avec le FiiO Q5

Sortie ligne

Grâce à sa sortie ligne, le FiiO Q5 peut servir de DAC dédié. Seul le double DAC AKM AK4490EN est alors utilisé, le Q5 profitant d’un véritable circuit de dérivation en sortie des puces. Le niveau de sortie est normalisé à 1.8 Vrms, ce qui est une valeur relativement courante.

Si vous possédez déjà un bon ampli casque ou enceinte, le FiiO Q5 peut être un excellent pivot entre la source et votre ampli. Dans mon cas, le FiiO Q5 sert essentiellement de DAC dans mon auto, relié à l’entrée ligne le gain à l’écoute est immédiatement audible. Bonne nouvelle.

Un maximum d’entrées/sorties disponibles

Entrée ligne

L’entrée ligne permet quand à elle d’utiliser le FiiO Q5 comme ampli nomade dédié. Une option intéressante mais pas forcément utile car l’entrée au format asymétrique ne permet pas de profiter réellement des capacités du DAC.

Autonomie et veille

L’autonomie annoncée du FiiO Q5 est de 10h via les entrées numériques et 20h sur l’entrée ligne. Dans les faits, on arrive facilement à tenir les 10h et pour les plus acharnés il est possible de relier une seconde prise micro-USB pour charger l’appareil durant la lecture.

Pas de charge rapide pour le DAC, il faudra être patient et il faudra environ 2h pour une charge complète. Fort heureusement, l’appareil se charge automatiquement en USB et supporte malgré tout la charge en 2Ah.

La diode vous indique aussi combien de batterie il vous reste sur le FiiO Q5.

Conclusion

Puissant, complet et bien fini, le FiiO Q5 regorge de qualité. Véritablement nomade grâce à sa batterie intégrée, il offre pléthore d’entrée numériques afin de se connecter à toutes les sources du marché.

Le double DAC AKM associé aux modules d’amplifications du FiiO X7 font des merveilles. Combiné à un bon casque nomade ou des intras-auriculaires haut de gamme, vous obtenez un excellent combo nomade. Et pour les plus téméraires, comme moi, vous pourrez vous connecter en bluetooth pour encore plus de confort.

La nouvelle référence qualité/prix dans les amplis/dac nomade.

Si la sortie asymétrique du FiiO Q5 est de bon aloi, on recommandera sans réserve la sortie symétrique 2.5mm (ou 4.4mm) qui profite à fond du double DAC. Si la résolution n’atteint pas encore celle du Chord Mojo, l’ampli est bien meilleur.

Vendu un peu moins de 400€, le FiiO Q5 est sans doute l’un des meilleurs ampli-DAC disponible actuellement. Un modèle aussi polyvalent que performant qui démontre tout le savoir-faire de la marque dans ce domaine ultra-concurrentiel.

Aller plus loin

Envie de lire d’autres tests de produits FiiO ?

Pages : 1 2 3

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

2 Comments

Laisser un commentaire