Présentation du NuPrime hi-mDAC

Connu et reconnu dans le monde des amplis et DAC de salon, NuPrime s’attaque désormais aux DAC nomades avec le Hi-mDAC. Fils spirituel de l’Encore mDSD, ce convertisseur au format clé USB, vendu moins de 140€ intègre une puce Cirrus-Logic et même une sortie optique. Découverte sur le blog Audiogarden.

NuPrime Hi-mDAC : convertisseur de poche

Pas plus gros qu’une clé USB, le NuPrime Hi-mDAC affiche des dimensions étonnantes pour un DAC. 5cm de long, 2.2cm de côté et 1.2cm d’épaisseur, un format qui l’oppose directement à la série des Dragonfly d’AudioQuest.

Le châssis en aluminium, usiné via une machine à commande numérique (CNC) n’est composé que de deux pièces, assemblées puis tenues par deux simple vis. Néanmoins, en main, l’ensemble respire la qualité, aidé par cette large plaque de verre réfléchissant.

NuPrime Hi-mDAC

Et oui, pour égayer un peu l’ensemble, NuPrime a offert à son Hi-mDAC un petit gimmick visuel. En l’occurrence, une plaque de verre à effet miroir, où l’on retrouve le logo propre bleu de la marque sino-américaine.

On constate que le nom du produit n’est à aucun moment mentionné sur le châssis. Comme sur les amplis et DAC sédentaires du constructeur d’ailleurs. Seule indication visuelle de fonctionnement, un duo de LED visibles par transparence sous la dalle miroir, quand le Hi-mDAC est branché.

NuPrime Hi-mDAC : Plug&Play par excellence

Conçu pour être relié à un smartphone, un ordinateur ou même un baladeur audiophile, le NuPrime Hi-mDAC limite sa connectique à un unique port USB-C. Pas d’entrée coaxial ou Toslink, mais au vu du gabarit, on s’accommodera très bien de leur absence.

NuPrime Hi-mDAC

Un choix assez logique au demeurant, le DAC peut ainsi se connecter à la grande majorité des sources, via un simple câble ou adaptateur. Sur PC/MAC (fixe ou portable) il suffit de connecter le Hi-mDAC à un port USB libre grâce au câble USB-A -> USB-C inclus.

Si les utilisateurs de smartphone Android auront accès à un large choix d’adaptateurs OTG (on the go), les possesseurs d’iPhone devront logiquement se tourner vers le sacro-saint USB Camera Connection Kit d’Apple. Les utilisateurs d’iPad nouvelle génération (à partir du 11″) échappent à cette règle. En effet les nouveaux modèles d’Apple ayant en effet troqué le port lightning pour un port USB-C.

NuPrime Hi-mDAC

Grosse nouveauté, NuPrime a intégré son propre chipset USB pour faire l’interface DAC/Source. De fait, quelque soit l’appareil, le petit DAC est automatiquement vu et reconnu. Une prouesse d’autant plus remarquable que le petit DAC est auto-alimenté en USB !

A l’instar du FiiO K3, le Hi-mDAC dispose d’une sortie optique au format mini-Toslink. De fait, il pourra très bien faire le pont entre une source et un un DAC plus performant, mais ne disposant pas de port USB.

NuPrime Hi-mDAC : DAC Cirrus-Logic Master-Hifi

Pour son Hi-mDAC, NuPrime a choisi de faire confiance à Cirrus-Logic et sa nouvelle série de DAC labellisé « Master-Hifi ».

La puce embarquée est donc une puce Cirrus CS43131, capable de décoder les flux PCM très haute résolution ( jusqu’en 32bit/384kHz) et DSD 64/128/256. A ce niveau, il fait jeu égal avec le Chord Mojo, notre référence dans la matière. Ce dernier ayant en plus l’avantage d’être alimenté sur batterie, contrairement au DAC de NuPrime.

NuPrime Hi-mDAC

Le taux de distorsion harmonique se cantonne à 0.005%, pour une puissance de sortie en hausse. 30mW @ 32Ohms et 5mW @ 600ohms, rien d’extravagant mais largement mieux que la sortie native d’un smartphone, ou le dongle fourni avec ceux-ci.

Durant nos tests, le NuPrime Hi-mDAC n’a d’ailleurs eut aucun soucis à alimenter nos casques Audeze, pas simple à alimenter pour autant. On remarque d’ailleurs que le DAC est l’un des rares modèles à proposer des boutons de volume . Une option qui permet de contrôler plus finement le niveau de sortie, notamment sur des intras, beaucoup plus sensibles aux variations de volume, mêmes minimes.

NuPrime Hi-mDAC

On retrouve cette puce dans de nombreux baladeurs, notamment le Cowon Plenue D2 qui se base lui sur non pas une, mais deux puces pour obtenir un circuit double mono.

NuPrime Hi-mDAC : notre avis

Au final, le petit NuPrime Hi-mDAC est bourré de qualités : Compact, polyvalent et véritablement audiophile,Plus accessibles que les DAC AudioQuest niveau tarif, il ne s’agit pas pour autant d’une solution au rabais. Avec son convertisseur Cirrus-Logic, sa sortie optique (Toslink) et sa facilité d’utilisation, ce petit DAC nous a beaucoup surpris, en bien.

A l’essai depuis quelques semaines sur notre bureau, il aura lui aussi droit à son test complet très prochainement.

Caractéristiques techniques :

  • Type : DAC USB
  • DAC : Cirrus-Logic CS43131
  • Contrôleur USB propriétaire
  • Flux audio supportés : 16/24/32bit – 48/96/192/384kHz // DSD 64/128/256
  • Sources compatibles : PC/MAC, iPhone/iPad, Android 4.1+
  • Réponse en fréquence : 20Hz – 20kHz
  • Dimensions : 50mm x 22mm x 12mm
  • Entrée : USB Type-C
  • Sortie : Jack 3.5mm / Combo mini-Toslink

Aller plus loin

Envie de continuer votre lecture ? Voici deux articles qui pourraient vous intéresser :

Test du FiiO M6

Petit dernier de la gamme M, le FiiO M6 condense beaucoup d’espoir et de qualités sur le papier. Empruntant les caractéristiques techniques du FiiO M7 et les capacités du FiiO M9, il intrigue. Tient-on LE baladeur de ce début d’année ? Réponse sur notre blog.

Présentation du iBasso DX220

Mise à jour du DX200, le iBasso DX220 se positionne comme le TOTL (Top of the line) de la marque chinoise. Toujours équipé de puces Sabre ESS, il gagne en vitesse, confort d’usage et profite de nombreuses améliorations bienvenues. Vendu un peu moins de 1000€ peut-il replacer la marque au coeur des cercles audiophiles ? Présentation sur le blog Audiogarden.
Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Soyez le premier à commenter

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.