[Test] Chord Poly : le chaînon manquant

Chord Poly : à l’usage

Une fois le Chord Poly connecté au Mojo, puis relié au réseau wifi, il est enfin possible de streamer sa musique dessus.

Si l’application Roon fait des merveilles et reste la meilleure interface actuelle pour profiter vraiment du Poly, le AirPlay marche aussi très bien. Depuis votre application de lecture habituelle, ou depuis l’application de streaming audio qui va bien (Qobuz, Spotify, Tidal, Deezer, etc…) Il suffit de choisir le Poly dans la liste des appareils de diffusion et c’est parti !

Une fois combiné, les Chord Poly et Mojo font une chaîne complète.

Le DNLA n’est guère plus complexe, une fois le Chord Poly connecté au réseau local, il devient visible pour tous les lecteurs du réseaux, que ce soit un ordinateur ou même une box TV compatible. On lance sa musique, on choisit le Poly comme média de diffusion, on plugge son casque sur les sorties du Mojo et la musique se joue.

Néanmoins, la connexion Bluetooth reste un indispensable de nos jours. Universelle et très simple à utiliser, elle peut dépanner dans les situations où il est impossible de profiter d’un réseau wifi local.

Rien à redire niveau finition, l’ensemble Chord Poly + Mojo est excellent.

Pour les plus acharnés d’entre nous, le Chord Poly peut être basculé en mode hotspot. Dans ce mode, le streamer crée son propre réseau wifi auquel il est possible de se connecter. Une option intéressante si vous privilégiez la musique stockée sur carte micro-SD ou directement disponible sur votre source.

Petit bonus, dans GoFigure activez la lecture en bitperfect pour éviter le downsampling de vos fichiers, le couple Poly/Mojo pouvant littéralement décoder tous les formats existants. Option moins utile si vous vous connectez en bluetooth, ce dernier ne profitant pas d’une bande passante aussi étendue que le wifi.

Chord Poly : le son

Chord Mojo + Poly éteint.

Spoiler alert : la qualité sonore est exceptionnelle. Rien de surprenant ceci dit, le traitement du signal restant dévolu au Chord Mojo branché en amont.

Le Poly n’apporte rien de plus ni rien de moins au rendu final, il sert de médium. Bonne nouvelle pour ceux qui craignaient une perte de qualité en streaming, mauvaise nouvelle pour ceux qui espéraient une amélioration du son.

Faut-il acheter un Chord Poly pour son Mojo ?

Il est possible de lire la musique stockée sur micro-SD avec le Chord Poly.

Si vous disposez déjà d’un Mojo et souhaitez vous affranchir des câbles, alors oui.
Le Poly vous offrira une expérience beaucoup plus pratique, logé dans sa housse ou lové dans un sac il s’avère beaucoup moins encombrant.

Si vous êtes satisfait par votre actuel combo source-Mojo et que la connexion filaire n’est pas un soucis, gardez ce combo et réservez votre argent à un autre dessin. Un nouveau casque par exemple.

Conclusion

Polyvalent et finalement bien pensé malgré des errements de jeunesse, le Chord Poly fait son petit effet. Additionné au Chord Mojo, il transforme le DAC en plateforme audiophile semi-autonome, grâce à la présence de son port micro-SD et de connexions wifi/Bluetooth.

Chord Poly + Mojo ? Telle est la question !

Si un écran externe (smartphone/tablette/pc) reste indispensable le passage au sans-fil reste libérateur, même si cela se traduit par un ensemble plus massif. Reste que pouvoir dissocier physiquement la source et l’ensemble Chord demeure beaucoup plus pratique au quotidien.

Un confort qui se paye le prix fort le Chord Poly restant unique en son genre. Un produit destiné aux 1% des 1%, qui comblera les besoins de cette niche, très bien de surcroît.

Pour aller plus loin

Envie de continuer votre lecture ? Voici deux articles qui pourraient vous intéresser :

Test du Chord Mojo : la magie du numérique

Le Mojo est un ampli-DAC compact, beaucoup plus en vrai qu’en photo d’ailleurs. Relativement épais, son form-factor rends sa préhension très agréable une fois en main

Test du FiiO Q5 : le DAC tout-en-un

Tout nouvel ampli-DAC de la marque chinoise, le FiiO Q5 intègre tout ce que le constructeur sait faire de mieux : double DAC AKM, système d’amplis amovibles, bluetooth et polyvalence. 

Pages : 1 2 3

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Un commentaire

  1. […] Le Poly se plugge à l’arrière du Mojo et occupe tous les ports d’entrée numérique. Sans être particulièrement élégante, cette solution a le mérite d’être parfaitement intégrée. Une fois l’ensemble relié, on obtient un bloc allongé, aux dimensions singulières mais restant encore dans le domaine du transportable. Voir nomade pour peux que vous ayez déjà eut une batterie nomade pour jouer à Pokemon Go. […]

Laisser un commentaire