blog-post-img-3091

[Test]FiiO X7 Mark II : le DAC Sabre enfin accessible ?

« Complètement transformé, dedans et dehors », c’est par ces mots que FiiO définit le nouveau baladeur TOTL qu’est le FiiO X7 Mark II. Une évolution majeure donc, mais est-elle réussie ?
La réponse dans notre test !

Présentation

 

Le FiiO X7 Mark II

Voici donc le FiiO X7 Mark II, la V2 du Flagship de la marque chinoise qui monte, encore et toujours. Deux ans séparent le FiiO X7 Mark II de la précédente génération et quatre années seulement depuis le premier baladeur de la marque : le FiiO X3.

Si vous débarquez dans le monde des baladeurs audiophiles, le FiiO X7 peut vous apparaitre comme un ersatz de smartphone, plutôt épais et massif, avec un gigantesque bloc d’aluminium à sa base. Mais ce serait passer à côté des progrès qui ont été réalisé par l’ensemble des marques du secteur, que ce soit chez les Japonais avec les baladeurs Pioneer, chez les Coréens avec Astell&Kern ou évidemment chez les Chinois avec iBasso et FiiO.

Pas de surprise au déballage, le FiiO X7 Mark II est bien le successeur du FiiO X7, un écran tactile couvre 80% de la face avant, et 20% restent alloué au module d’amplification, toujours amovible. La parenté avec le FiiO X5iii est flagrante, collez un module d’amplification sous le FiiO X5iii et hop, vous avez un FiiO X7.

Comme sur le FiiO X5 on trouve sur la tranche gauche une molette crantée pour le volume, un bouton play/pause et des boutons de contrôle piste suivante/piste précédente. Sur le dessus on trouve une sortie ligne/coaxial/optique (comme sur le DX200) et sur la tranche droite les deux slots micro-sd (au format chariot) .

Design asymétrique pour le FiiO X7 Mark II. Plus dans l’air du temps !

Le design ambidextre du premier modèle laisse place à un ensemble asymétrique plus « traditionnel » dans cette gamme de prix. Depuis la sortie du AK240 d’Astell&Kern, tout le monde a plus ou moins adopté les arrêtes tranchées et les formes polygonales.

Nouveau module, nouveau design

Le module fourni d’origine est le FiiO AM3A, une version évoluée du FiiO AM3 le module à sortie balanced de première génération. Tous les anciens modules restent retro-compatibles et si vous avez un FiiO X7 première génération vous pourrez conserver les modules.

Les finitions sont très bonnes et la jonction entre le corps du baladeur et le module ne souffre pas d’un mauvais agencement. Les bords biseautés sont du plus bel effet et personnellement on préfère le dos en aluminium aux dos en verre trempé, on voit moins les traces de doigt.

Le baladeur est directement livré dans une coque en plastique relativement rigide et transparente. Une coque en simili-cuir est aussi de la partie, mais la coque en plastique a notre préférence, elle absorbera mieux les chocs en cas de chute. Ce qui n’enlève rien aux qualités de la housse en « pleather ».

Sur la face arrière, on constate que la partie supérieure est maintenant légèrement différente afin d’améliorer la qualité de réception du wifi/bluetooth. Et sur la face avant FiiO a conservé la led bleue, du plus bel effet pour le coup.

 

Nouveau module Fiio AM3A avec sortie balanced !

Bundle et packaging

FiiO a été généreux avec son baladeur et nous rappelle qu’il est toujours possible de proposer une multitude d’accessoires d’origine avec un produit haut de gamme (coucou Apple). En plus des traditionnels prises USB et adaptateur Coaxial vous trouverez donc :

  • – une housse de protection en silicone transparente
  • – une housse en simili-cuir avec surpiqûre rouge
  • – protection d’écran en verre trempé
  • – système d’éjection pour les cartes micro-sd
  • – divers papiers pour la garantie et l’utilisation

Pas d’album offert mais bon cela commence à devenir de plus en plus rare maintenant !

Prise en main

Le passage de 1Go à 2Go de ram est immédiatement perceptible, tout est plus fluide et plus réactif. Certes, le FiiO X7 Mark II n’est pas encore au niveau d’un iBasso DX200 ou d’un Pioneer XDP-300R qui rivalisent avec un smartphone moderne, mais le nouveau X7 met quand même une rouste au premier modèle en terme de fluidité globale.

Le design ambidextre du premier modèle laisse place à un ensemble asymétrique plus « traditionnel » dans cette gamme de prix. Depuis la sortie du AK240 d’Astell&Kern, tout le monde a plus ou moins adopté les arrêtes tranchées et les formes polygonales.

Que vous soyez gaucher ou droitier, l’épaisseur du FiiO X7 assure une préhension confortable, même si dans la poche il se fait bien sentir.

La molette de volume est moins crantée sur le FiiO X7 que le sur iBasso DX200, à l’usage la différence n’est pas flagrante mais on préfère les molettes vraiment dures ou complètement libre comme sur un Cayin i5.
Les boutons de contrôles sont bien placés et ne souffrent d’aucun jeu superflu. Que vous soyez gaucher ou droitier, l’épaisseur du FiiO X7 assure une préhension confortable, même si dans la poche il se fait bien sentir.

Les cartes micro-SD s’insèrent désormais dans deux chariots dédiés. Le baladeur présente ainsi un design alu unibody que n’aurait pas renié la marque à la pomme. Si forcément l’insertion/retrait est moins facile/rapide, la possibilité de brancher deux cartes micro-SD limite ce soucis.

Le démarrage est plus rapide qu’avant même si cela reste une base android. Astell&Kern reste le mauvais élève avec des temps d’allumage pouvant dépasser les deux minutes. Une fois lancé, l’appareil réagit vite et lancer des applications se fait sans accro.

FiiO Music a bénéficié d’une refonte graphique !

FiiO Music

L’application FiiO Music a bénéficié d’un profond lifting à l’occasion de la sortie de ce nouveau X7. L’interface, plus colorée, s’est convertie au flat design et pour une fois, ce n’est pas pour nous déplaire. L’ensemble est plus fluide avec diverses optimisations, le scan de fichier est plus rapide, le réglage du roll-off bénéficie de 7 positions, etc…

En lecture, l’application peut automatiquement rechercher les couvertures d’album ainsi que les paroles, pour peu que le FiiO X7 soit connecté à internet. Testé sur plusieurs albums ça fonctionne étonnamment bien !

FiiO a parfaitement réussi la mise à jour de l’appli FiiO Music, une référence désormais. La possibilité de rechercher des pochettes automatiquement est juste géniale !

FiiO en a aussi profité pour customiser encore un peu plus android (en mouture 5.1) et permettre à l’application FiiO Music de se substituer entièrement au Middleware du baladeur. Il n’est plus nécessaire de passer en mode « Pure Music » pour éviter la surcouche audio android.

Un mode recherche fait son apparition et vous évitera de devoir aller fouiller au fin fond d’un répertoire pour retrouver la piste qui vous intéresse. Les options de contrôle du son sont toujours disponibles avec un équilibrage de canaux gauche/droite, gestion du roll-off, égaliseur, etc…

Le scan de fichier est lui aussi plus rapide et avec 512gb de stockage sur SD ce n’est pas un mal.

Viper Effect

Dernier point, pour les plus aventureux d’entre vous, il est possible d’activer les « Viper Effect ». Bon ok, ils sont payants mais si vous voulez tester des effets qui vous rappelleront Cowon c’est une bonne option.
Parmi ceux qui nous ont bien amusé sur le FiiO X7, vous aurez la possibilité d’activer :

– le replay gain (gestion avancée de la dynamique)
– Auditory System Protection (du binaural !)
– Tube Simulator 6N1J (simulation d’une amplification à tube)

Mais il existe en tout une dizaine d’effet, du plus dispensable au plus intéressant. 5 sont payants mais bon, cela ne coûte que 0.49€ (!) (oui c’est toujours un peu mesquin)

Spotify, accessible sur le FiiO X7 !

Le streaming sur le FiiO X7 ?

A titre personnel, je suis un énorme utilisateur de services de streaming. Que ce soit pour la vidéo avec Netflix, Amazon Vidéo ou tout simplement Youtube, mais aussi et surtout pour la musique.
Nous disposons actuellement d’un vaste choix de services avec l’avantage de bénéficier en plus d’une qualité toujours croissante.

Nous ferons sans doute un article d’ailleurs sur ce qui différencie les différents service : Tidal, Spotify, Qobuz, Deezer ou encore Google Music.

L’accroche réseau est en progrès sans non plus atteindre les performances d’un smartphone haut de gamme. Tant que vous vous trouvez à moins de 10m de la borne wifi et si celle-ci gère la bande des 5Ghz, vous pourrez streamer en hi-res sans problème dans la majorité des cas.

Toutes les applications de streaming fonctionnent sans problème et pour peu que vous ayez un abonnement premium sur ces services, le FiiO X7 fera des merveilles, même avec de simples MP3 320kbps.

La possibilité de mettre en cache les pistes/albums/playlist est un gros plus. Même sans réseau, vous pourrez continuer à écouter votre musique en mobilité, c’est une alternative intéressante pour ceux qui n’ont pas forcément une grosse musicothèque ou qui souhaiteraient éviter d’acheter des albums tout en restant toujours au courant des dernière nouveautés.
Par contre, sans abonnement premium, adieu l’accès aux chansons stockées !

Playstore et applications

On nous demande souvent si les baladeurs comme le FiiO X7 Mark II ou le iBasso DX200 pouvaient se substituer à un smartphone. Pour le moment les résultats sont encore en demi-teinte.

Oui, l’accès au Google Play store a considérablement changé la donne permettant d’installer les même applications que sur mobile. Mais le confort n’est clairement pas le même. L’accès au playstore nécessite simplement la création d’un compte Google (mais je pense que c’est déjà le cas pour la grande majorité d’entre vous

Le lancement des applications est plus rapide que sur le FiiO X5iii, l’augmentation de la mémoire vive étant salvatrice. FiiO a conservé Android 5.1 la où iBasso est passé au 6.0 (et sur les smartphones 8.0) mais a apporté ici et la de nombreuses optimisations. L’application Qobuz plante moins par exemple et surtout propose directement de stocker le cache dans la mémoire interne plutôt que dans les 120mb alloués au système.

La lecture de vidéos youtube est possible, mais l’accéléromètre refuse parfois de pivoter. Ce qui rend l’usage assez compliqué… Vous pouvez aussi naviguer sur internet bien sûr, même si ce ne sera clairement pas le meilleur appareil pour ce type d’usage.

Nouveau PCB, nouveau DAC !

Caractéristiques techniques du FiiO X7 Mark II

Pour les plus nerd d’entre vous (ne vous cachez pas, faîtes comme moi, assumez !) nous allons faire un tour des caractéristiques techniques complète de l’appareil.
Pour couper court aux quolibets de la foule : oui le FiiO X7 Mark II n’utilise qu’un seul DAC SABRE la ou le FiiO X5 Mark III en utilise deux (AKM).
Mais bon, c’est un modèle 8 canaux et avec quelques paramètres bien réglés, il est tout à fait possible de sortir en symétrique, comme sur un double DAC.
Après, il est aussi possible de faire comme iBasso qui utilise deux DAC Sabre 9028 Pro de 8 canaux sur son DX200 !

Doubler la mémoire vive est certainement le meilleur choix qu’ait pu faire la marque. La fluidité est au rendez vous, même avec android 5.1.1.

Circuit audio

CPU : RK3188 – Un processeur composé de quatre coeurs ARM Cortex-9 cadencés à 1.4Ghz. Épaulés par un processeur graphique Mali-400. Largement de quoi faire tourner Android.
OS : Android 5.1.1 – Une version remaniée par FiiO d’Android 5. Playstore accessible.
DAC : Sabre ESS9028 Pro – Un DAC 8-canaux 32bits offrant 129dB de dynamique et un contrôle complet du Jitter et chanel Mapping
LPF : OPA1612 x2 – double filtre passe bas, un par canal d’écoute pour une sortie sans souffle
OP : OPA926 x2 – double op-amp avec gestion différenciée des tensions de sortie

Connectivité et stockage

Wifi : 5Ghz / 2.4Ghz b/g/n
Bluetooth : V4.1 + aptX
USB : micro USB 2.0 (compatible quick charge)
RAM : 2GB de mémoire vive DDR3L
Stockage : 64Gb de stockage interne + 2 slots micro-sd ( 2x 256Gb)

Ecran

Taille de l’écran : 3.97 pouces
Type de dalle : IPS TFT
Résolution : 480×800
Dalle tactile : capactivite multi-point
Densité des pixels : 233 ppi

Dimensions et batterie

Dimensions générales : 12.87 cm x 6.72 cm x 1.55cm
Poids : 212g
Capacité de la batterie : 3800mAh à 3.8V, LiPolymer compatible quickcharge
Temps de charge : 2.5h (DC 5V/2A) 1.5h (DC 12V/1.5A)
Quickcharge :  QC2.0 et MTK PE

Fichiers supportés

DSD : DSD64/128
APE : 384khz / 24bit
ALAC : 384khz / 32bit
FLAC : 384khz / 32bit
WAV : 384khz / 64 bit
WMA Lossless : 96khz / 24bit
MP3 / AAC / WMA /OGG

Nouvelles horloges pour la lecture des fichiers hi-res !

Sorties audio

Line out

THD < 0.0008%
Réponse en fréquence : 5Hz – 70kHz (-3dB)
Séparation des canaux : > 103dB
SNR : > 119 dB
Plage dynamique : > 114 dB
Niveau de ligne : > 1.8 Vrms

Sortie casque 3.5mm

Puissance de sortie : > 200mW @ 16ohms / > 17mW @ 300 ohms
Réponse en fréquence : 6Hz – 70kHz (-3dB)
SNR : > 116 dB
Impédance de sortie : < 1 ohm
Séparation des canaux : > 73dB
THD : < 0.003%
Tension maximale de sortie : > 6 Vp-p

Sortie casque 2.5mm

Puissance de sortie : > 380mW @16ohms / > 63mW @ 300 ohms
Réponse en fréquence : 6Hz – 60kHz
SNR : > 119dB
impédance de sortie : < 1ohm
THD : < 0.0003%
Tension de sortie maximale : > 10 Vp-p

Voyons maintenant comment cela se traduit à l’écoute, le ramage vaut-il le plumage ?

Entre le FiiO X7 Mark II et le FiiO X7 V1, la différence n’est pas flagrante au premier coup d’oeil !

Performances sonores

 

Sortie casque 3.5mm unbalanced

Première écoute du FiiO X7 Mark II, pour cela nous avons utilisé des CIEM Onkyo IE-C3 relié via la prise jack 3.5mm, non symétrique. Ce sont des intras beaucoup trop sensibles et pourtant le FiiO X7 parvient à ne pas trop souffler, certes nous ne sommes pas au niveau du Cayin N3 (dead silent) mais dans 99.9% des cas ce sera indiscernable à un volume d’écoute standard.

La dynamique, sans surprise, est excellente. Discerner les nuances d’une piste se fait sans problème, sur Hotel California des Eagles on est encore surpris par l’impact de la grosse caisse en fin d’intro. Le DAC Sabre est à l’oeuvre et cela s’entend avec une signature neutre qui a fait le succès du précédent modèle. Si vous avez été fan du FiiO X5iii, le FiiO X7 pourrait bien vous surprendre avec une restitution sonore bien différente.

Si comme votre serviteur vous avez une préférence pour la musique électronique, le FiiO X7 Mark II offre une expérience intéressante. De 20Hz à 20kHz, le baladeur reste parfaitement neutre ce qui donne une expérience très monitoring à l’ensemble. Cela se traduit par des aigus assez présent à la première écoute, rien d’alarmant bien sûr mais de quoi surprendre avec de cymbales bien plus présentes que sur le FiiO X5iii.

Pas de surprise, le FiiO X7 délivre une prestation de haut-vol. Analytique et transparente comme tous les baladeurs TOTL. Le Sabre est tranchant comme un rasoir (ohoho).

La scène sonore est large, très bien restituée avec une position moins frontale que le FiiO X5iii. Par rapport au premier FiiO X7, la différence n’est pas très sensible, les plus entraînés discerneront une petite modification des hauts-médiums, assagis et donc une scène sonore un peu moins centrée que sur le premier X7.

Comme aucune plage de fréquence n’est plus favorisée qu’une autre, les voix ne sont pas mis en avant outre mesure. Attention, elles n’en restent pas moins parfaitement audibles avec un étagement très précis, presque chirurgical. Sur Hey Laurah de Gregory Porter, une piste coup de coeur avec un mastering simplement magistral, le FiiO X7 ne nous désarçonne pas à la première écoute comme peut le faire un DX200, par contre il surprend par son naturel. Gregory semble présent, devant vous, comme s’il chantait pour vous.

Les graves sont précis, secs et profonds. Le nouveau module d’amplification fait un travail remarquable et appairé à un bon casque vous serez surpris de découvrir des nuances jusqu’alors inaudible. On recommandera un casque avec une bonne emphase dans les bas-médiums pour les amateurs de grave.

Et hop, nouveau circuit avec sortie balanced !

Sortie casque 2.5mm balanced

Nouveau Dada des marques audiophiles, les sorties balanced (ou symétrique) sont en passe de devenir bien plus qu’un phénomène de mode. Nous avons gardé les même écouteurs mais avec le câble mmcx balanced cette fois-ci, 2.5mm TRRS.

Constat immédiat, la puissance augmente sensiblement, mais pas le souffle. Un bon point donc. Les graves gagnent en assise, sans manger sur le reste du spectre. On comprend que le gain en puissance a permis aux drivers de mieux s’exprimer.

La scène sonore gagne en spatialisation, chaque instrument est un peu plus net, mieux défini. Sur les voix, pas d’effet notable mais les tessitures graves comme celle de Gregory Porter semblent plus proches, plus réelles. Sur certaines pistes par contre, vous aurez parfois l’impression qu’un léger vide se fait sentir sur la scène frontale, à croire que la sortie balanced écarte trop les artistes.

Le module AM3A, comme le AM3, reste le module le plus intéressant disponible pour le FiiO X7. Précision, puissance et double sortie jack.

Pour compléter nos tests, nous sommes ensuite passés sur un casque sédentaire avec sortie symétrique. Mon bon vieux Audeze LCD-X.
N’ayant pas de câble mini XLR 3-pins -> 2.5MM TRRS, j’ai du bricoler un câble XLR 4-pins vers TRRS 2.5mm pour les besoins de ce test. Pas des plus esthétiques, mais néanmoins efficace.

Sur du casque sédentaire, ne vous posez même pas la question : usez et abusez de la sortie balanced.
Le gain en dynamique est clair et net, les membranes du casques gagnent en autorité et toute la précision du baladeur en sont sublimés. Sur des gros casques justement j’aurai tendance à favorise les modules AM3/AM3A aux AM5, vous aurez la puissance ET la finesse.

En comparant avec les précédents modules AM1 et AM2, il est clair qu’élargir la scène sonore était le leitmovit principal des ingénieurs FiiO avec le AM3A. Les 120 pas de volumes sont bien étagés et vous pourrez contrôler finement le volume jusqu’à trouver votre « sweet spot ».

Un baladeur qui remplit donc très bien son rôle flagship sonore, mais qui paradoxalement ne s’adressera pas à toutes les oreilles. La transparence de son rendu vont faire des ravages dans les audiothèque mal mixées, vos séances d’écoutes auront tout d’une punition.

La recherche automatique de pochettes est étonnement performante !

Pour aller plus loin

 

Fonction USB DAC

Comme d’habitude, le FiiO X7 Mark II peut fonctionner en tant que DAC de bureau, une fois relié à l’ordinateur (PC ou Mac) et une fois le pilote FiiO installé, le FiiO X7 prendra le relais de la carte son intégrée. Dans les paramètres de lecture vous pourrez choisir l’échantillonnage ainsi que la quantification, le FiiO X7 pouvant monter jusqu’à 192khz/24bit en USB.

Fonction Bluetooth

Le bluetooth est enfin compatible avec le protocole aptX et garanti une restitution aussi fidèle qu’en filaire si vous vous cantonnez aux fichiers FLAC 48khz/16bit.

Le Bluetooth 4.1 permet d’appairer des appareils en BLE (Bluetooth low-energy) et des casques/enceintes en même temps.
Vous pourrez donc contrôler la musique diffusée sur les enceintes (en bluetooth) depuis la télécommande FiiO RM1 par exemple (elle aussi en bluetooth).

Très complet, le FiiO X7 restera cependant un peu encombrant pour les plus nomades.

Sortie Coaxiale/optique

Nouveauté, la sortie situé sur la tranche supérieure est maintenant une prise combo ligne/coaxial/optique. L’apparition d’une sortie casque mini-Toslink est une excellente surprise, vous pourrez connecter le FiiO X7 Mark II sur des DAC récents sans problème. Que ce soit en coaxial ou en optique, le débit maximal supporté en sortie est de 192khz/24bit.

Sortie SPDIF, une première sur un baladeur FiiO !

Compatibilité accessoires FiiO

Fort logiquement, le FiiO X7 est compatible avec les accessoires FiiO d’origine. La télécommande FiiO RM1 s’appaire en quelques secondes. Si vous cherchez un dock USB pour poser le X7 sur votre bureau, le DK1 est tout trouvé.
Pour le FiiO K5, il existe une petite subtilité. En effet, avec son nouveau design asymétrique, d’origine il ne s’insère pas dans l’espace prévu. Il faudra démonter le module AM3A, retirer la languette latérale et la remplacer par la deuxième option proposée.
Les protections vitrées FiiO FP7 sont elles aussi retro compatibles.

Modules FiiO

Comme sur le premier X7, vous pouvez changer les modules d’amplification. Il existe plusieurs modèles : AM1, AM2, AM2A, AM3, AM3A, AM5. Pour un aperçu complet des fonctions de chaque module vous pouvez vous en référer à notre précédent guide.

Il reste possible de relier un ampli nomade sur la sortie ligne mais le changement de module est plus simple encore. Surtout que chaque module a directement été conçu par la même équipe qui a conçu le circuit audio du FiiO X7.

L’écran occupe toujours 80% du baladeur, mais gagne en qualité et en contraste.

Autonomie et charge

La batterie du FiiO X7 Mark II fait 3800mAh. Sur le papier cela doit permettre d’atteindre 8h d’autonomie en lecture continue. Dans la pratique, il faudra voir en fonction de votre casque. Sur des intras comme les CIEM les 8h sont atteintes en lecture locale, avec du streaming on perds entre 1h et 30 minutes.

Sur un casque un peu energivore ou des intras comme les Mee Audio Pinnacle l’autonomie peut descendre beaucoup plus vite. 6h est un bon score une fois que vous avez passé la barre des 60/120 au niveau du volume.
Ces valeurs sont valables que vous utilisiez le module AM3 ou AM3A, avec un module moins energivore comme le AM1 vous pouvez grappiller une bonne heure en plus.

La Quickcharge fonctionne bien, mais pourra décevoir les possesseurs de smartphone moderne. Ici pas de charge à 50% en moins de 30 minutes, mais par rapport au premier FiiO X7 on ne peut minorer les progrès réalisés.

Conclusion

 

Le FiiO X7 Mark II est un baladeur sans surprise mais qui ne déçoit pas non plus. En termes de performances sonores, rien à redire on est dans le haut du panier : transparence, précision, dynamique, tout est la !
Les nombreuses corrections apportées rendent l’expérience plus fluide et intuitive, la qualité de finition progressant encore et toujours avec un écran plus lumineux et un ensemble plus luxueux.
Le logiciel passe la seconde et le lecteur FiiO embarqué apporte des options novatrices comme la recherche automatique de pochette, la marque n’a plus à rougir face aux applications tierces.

Pour 699€, le FiiO X7 Mark II ne souffre pas vraiment de concurrence. Il y a mieux, mais ce sera 1000€. Et pour le même tarif, rien n’offrira une telle cohérence hardware/software.

Si vous possédez déjà un FiiO X7 première génération, vous aurez peut-être plus intérêt à commander le module AM3A si seul le son vous intéresse. Pour ceux qui recherchent un bon rapport qualité-prix parmis les baladeurs TOTL, ils trouveront une alternative plus qu’intéressante avec ce FiiO X7 Mark II. Une évolution majeure sans être une révolution, mais aussi le choix logique dans cette gamme !

www.audiogarden.fr

Haja Randrianarison 40 posts

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Pas de commentaire

There are no comments in this article, be the first to comment!

Leave a Reply