blog-post-img-1865

Test : FiiO X1, la hifi pour tous ?

Le FiiO X1 est sans doute le baladeur audiophile le moins cher du marché. Disponible pour moins de 100€ il doit permettre à tout un chacun de découvrir la hifi nomade. Mais au delà du prix, est-il un bon baladeur audiophile ? La réponse dans ce test.

Prise en main

Le FiiO X1 est en effet le baladeur audiophile le moins cher du marché, mais pour autant il ne s’agit pas d’un produit au rabais comme on pourrait le craindre. Léger et compact, il tient aisément au creux de la main et la coque en aluminium/plastique inspire confiance. Bien sûr, il n’est pas aussi qualitatif qu’un FiiO X5 ou encore un AK100 II, mais pour le prix il serait difficile d’y trouver à redire.
Si la face arrière est en plastique, la façade et le contour sont bien en aluminium, une bonne surprise la aussi.

Doté de quatre boutons positionnés autour de la molette et d’un bouton central, on retrouve peu ou prou la même ergonomie que sur le X5. Quelques corrections ont néanmoins été apportées :
– de petits pictogrammes situés à côté des boutons ;
– une roue codeuse plus ferme que sur le FiiO X5 ;
– un OS plus simple et plus lisible.

On retrouve sur le côté les boutons de volume et le bouton d’allumage verrouillage. Ce dernier est légèrement en retrait ce qui évitera de le confondre avec les boutons de volume, simple mais efficace.

Pour finir ce premier tour du propriétaire, attardons nous un peu sur l’écran du FiiO X1. Bien défini et réactif c’est une bonne surprise.

Le FiiO X1 reprend le design général du FiiO X5.

 

Bundle et accessoires

Le FiiO X1 est plus chiche que le X5 en accessoires, mais rien de surprenant ici. On retrouve en vrac :

– une housse de protection en silicone
– un câble usb pour le transfert et la recharge
– un kit de stickers en bamboo pour la déco

FiiO propose par ailleurs une bonne quantité d’accessoires et de housse de protections :

– brassard sport
– coque en acrylique
– étui rabattable

Jetons maintenant un oeil aux caractéristiques de ce baladeur.

Caractéristiques du FiiO X1

Le FiiO X1 est capable de décoder les flux audio jusqu’au 192Khz/24bits, soit quasiment tous les fichiers. Il ne lit pas le DSD, mais à ce tarif ce n’est clairement pas attendu.
Compatible Flac/Alac/Wav/Aiff/etc, il suffira de glisser-déposer la musique depuis l’explorateur de fichiers et l’appareil se chargera du reste. Par contre, pas de mémoire interne sur le FiiO X1, prévoyez une carte micro-sd d’office sinon, point de musique.

Le DAC est fourni par Texas Instruments, il s’agit du très récent PCM5142 qui sans être exceptionnel surpasse aisément les puces intégrées sur smartphone.
L’ampli qui a la tâche de l’épauler est l’ OPA2322 du même constructeur, soutenu par un Buffer Intersil ISL28291.

Reste à savoir si le FiiO X1 fait mieux que les smartphones, ses principaux concurrents, mais on verra cela dans la partie son.

Caractéristiques techniques du FiiO X1

– Dimensions : 96.7mmx57.7mm*14.1mm
– Poids : 106g
– Ecran : TFT 320×240
– Autonomie : > 12h
– Batterie : 1700 mAh

– SoC : Ingenics 4760BS
– DAC : Texas Instruments TI PCM5142
– OP : Texas Instruments TI OPA2322
– Buffer : Intersil ISL28291

Sortie ligne:
– THD : < 0.003% (1kHz)
-Réponse en fréquence : 20Hz-20kHz SNR : > 110dB
– Crosstalk : > 100dB
– Line output level > 1.46Vrms

Sortie casque:
– Puissance de sortie : >100 mW @16ohms / >65 mW @32ohms / >8 mW @300ohms
– Réponse en fréquence : 20Hz-20kHz
– SNR : >110 dB
– Crosstalk : > 70dB

Trois boutons seulement sur la tranche de l’appareil.

A l’usage : sobre et efficace

Le FiiO X1 profite d’une interface plus épuré que les précédents modèles avec un menu s’affichant sur une seule ligne.Les pictogrammes sont clairs et il est aisé de naviguer dans les menus.

FiiO en a profité pour corriger le principal défaut du FiiO X5, une roue un peu trop lâche qui pouvait entraîner des erreurs de manipulation. Les boutons de contrôles ont été revus et remplacés par des boutons circulaires avec un pictogramme clair permettant de connaitre immédiatement sa fonction.

L’appareil est fourni sans mémoire interne et dispose donc d’un slot micro-sd. Toutes les cartes sont acceptées, de 8go à 128go. Dans les réglages, il est possible de choisir une mise à jour de la libraire manuelle ou automatique.

Le premier choix permet de ne mettre à jour la bibliothèque qu’à la demande tandis qu’en mode automatique le FiiO X1 scannera la carte dés son insertion, pratique pour ceux qui ont plusieurs cartes.

Les tags sont parfaitement gérés ce qui permet de naviguer par album, artiste ou genre. Pour les puristes, la navigation par dossier reste possible, mais il faudra faire attention à bien classer ses dossiers dans ce cas.

Le contrôle du volume se fait avec deux boutons situés sur la tranche gauche, quand au changement de piste, il se fait via les deux boutons situés au bas de l’appareil. Le bouton en haut à gauche permet d’afficher les options de lecture et enfin le bouton en haut à droite permet de revenir dans le menu précédent.

L’appareil se recharge en USB et prend environ 3h pour une charge complète et offre ensuite 12-15h d’autonomie. Ne disposant que d’une seule sortie casque, celle-ci combine un line-out pour brancher un ampli nomade tel que le FiiO E11K.

L’affichage des pochettes sur le FiiO X1.

Et le son ?

Sans doute ce qui nous intéresse le plus : le FiiO X1 fait-il du bon son ?

Premier bon point, FiiO n’a pas accentué les extrêmes pour renforcer artificiellement le rendu. Le baladeur offre un son doux, légèrement chaud avec un bas-médium légèrement en avant.

Au niveau du détail, le FiiO X1 est évidemment moins bon que des références plus haut de gamme comme le FiiO X3 et Ibasso DX50, mais il ne démérite pas pour autant. Le DAC utilisé se révèle particulièrement performant, surtout dans cette gamme de prix et fera incontestablement mieux que les meilleurs smartphones.

Le grave est agréable, légèrement traînant dans les extrêmes il pourra être handicapant sur des casques ou intras déjà chargés dans le bas du spectre. Un petit coup d’égaliseur permettra d’y remédier mais une grande partie des auditeurs se satisfera du réglage initial.
Le médium est propre, c’est sans doute la plage de fréquence la mieux reproduite sur le FiiO X1, et ce sont les voix qui en profitent le plus.
Les aigus sont légèrement en retrait, ce qui n’est pas un mal. On évite les écueils habituels des baladeurs premier prix : des aigus agressifs qui simulent du détail.

Mon principal reproche sera d’avoir choisi cette puce pour l’amplification. On sent que c’est principalement ce qui limite l’appareil avec une scène sonore plutôt restreinte et un manque d’aération. Rien de surprenant pour un appareil à ce tarif mais on comprend mieux l’intérêt du line-out.

En bref, le FiiO X1 propose un son agréable qui privilégie le fun plutôt que le détail et avec raison. Pour en profiter pleinement, un ampli casque reste néanmoins conseillé.

Testé avec des casques nomades puis des intras, le X1 se défend très bien et saura justifier le passage à la musique lossless voir HD, le 24bit étant nativement supporté. L’égaliseur intégré est performant et les nombreux modèles pré-enregistrés sont bien pensés.

Sortie combo casque/line out sur le FiiO X1

 

Pour aller plus loin

On a vu que le FiiO X1 dispose d’une prise combo à la fois sortie casque et line out. Cette dernière option permet de brancher un ampli nomade externe sur le baladeur afin de profiter d’un appareil plus robuste.

Le prix plancher du FiiO X1 en fait un candidat idéal pour brancher un ampli externe, l’ensemble pouvant être commandé pour moins de 200€ soit le prix d’un baladeur milieu de gamme comme le FiiO X3.

Le Line-out est accessible dans les réglages de l’appareil, une fois activé, le FiiO X1 délivre une sortie ligne à 1.46Vrms. Un sortie plutôt faible mais suffisante pour la brancher sur un petit ampli casque. En regardant les caractéristiques techniques, il est d’ailleurs intéressant de noter que le baladeur offre des performances supérieures via le line-out.

Pour le test, j’ai utilisé un FiiO E11k, qui se situe peu ou prou dans les mêmes gammes de prix que le FiiO X1 et surtout dans le même format. Un kit d’appairage est d’ailleurs disponible comme sur les FiiO X5 et X3 et il se révèle bien pratique.

L’ajout d’un ampli fait du bien au FiiO X1, non pas qu’il soit mauvais sans, mais il se révèle bien plus limité. Le petit E11K apporte un gain notable sur le X1, le grave est plus tendu et si le son est toujours aussi chaud la scène sonore est plus précise avec une meilleure largeur de scène.

Les aigus sont plus en avant avec l’ampli, mais sans devenir agressif. Clairement le FiiO X1 est meilleur avec un ampli, la puce intégré dispose de suffisamment de puissance pour la plupart des casques mais manque de finesse.

Avec un ampli plus puissant comme le C5, le rendu est meilleur mais on perd tout l’intérêt d’un baladeur à prix plancher comme le X1.

Pour conclure

Le FiiO X1 est une bonne surprise, son ergonomie est bonne, l’OS est fluide et mature, il est compact, pas cher et propose de bonnes performances sonores.
Bien sûr il reste inférieur aux modèles plus onéreux mais pour moins de 100€ il faut saluer la performance du constructeur qui tend à démocratiser les appareils audiophiles sans rogner sur la qualité.
Si il fonctionnera parfaitement out of the box, un ampli nomade reste conseillé (sans être indispensable).

Envie de découvrir les baladeurs audiophiles ? Un cadeau à faire ? Le FiiO X1 sera parfait pour vous avec son excellent rapport qualité/prix.

Le FiiO X1 est le premier pas dans le monde audiophile nomade.

Le FiiO X1 est le premier pas dans le monde audiophile nomade.

A propos de FiiO

Fondée en 2007, FiiO est vite devenu un acteur incontournable de la nouvelle génération audiophile. Avec une gamme complète d’amplis, DAC et désormais de baladeurs ils ont réussi à donner un second souffle au « made in china ».

Disponible sur www.audiogarden.fr

Haja Randrianarison 26 posts

No other information about this user.

Un commentaire

Leave a Reply