[Test] JDS Labs C5D : l’ampli/DAC made in USA

Le JDS Labs C5D est le premier ampli/DAC nomade du constructeur américain. Si jusqu’à présent JDSlabs s’était fait remarquer par leur Cmoy BB et O2 amp, le C5D est le premier modèle à fonctionner sur un circuit entièrement maison. Compatible PC/MAC/iOS/Android que vaut-il vraiment en pratique ?

Prise en main

Si le premier CmoyBB de JDS Labs était plus proche du bricolage audiophile que de l’ampli moderne, il a su se faire remarquer tant par son design atypique que ses qualités sonores. Depuis JDSLabs a évolué et le C5D bien loin du simple gadget audio.

Le boitier est entièrement en aluminium anodisé et son épaisseur ne dépasse pas 1.4cm, pratique pour l’appairer à un baladeur ou un smartphone. aussi large qu’un iPhone 5(S) le C5D est agréable à prendre en main. Parmis les ampli/DAC qu’il nous a été donné de tester, cet appareil est clairement l’un des plus compacts, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

La connectique est réduite au strict minimum :

– une prise USB pour recharger le JDS Labs C5D et le connecter à la source.
– une prise jack en entrée ligne (3.5mm)
– une prise jack en sortie casque (3.5mm)

Plusieurs switchs sont accessibles et si le réglage du grave se fait avec un simple switch en plastique, les switchs de la face arrière pour l’exctinction/allumage et le réglage de charge sont en aluminiums. Un petit détail sympathique qui donne tout de suite un côté plus « quali ».
Le C5D est relativement basique mais étant donné qu’il s’agit d’un ampli/DAC on en tiendra pas rigueur, on espère voir des entrées numériques sur les prochaines versions pour s’appairer avec les baladeurs audiophiles récents.

 

Le JDSLabs C5D est plutôt fin pour un ampli/DAC, pratique pour l'appairer.
Le JDSLabs C5D est plutôt fin pour un ampli/DAC, pratique pour l’appairer.

 

Bundle et accessoires

Le bundle du JDSLabs C5D est (très) concis. Un simple câble USB->mini-USB et… c’est tout. Point intéressant, la boite du C5D est en carton 100% recyclé, un petit geste pour la planète c’est toujours intéressant à noter.

En sus il faudra se procurer un Apple Camera Connection Kit pour connecter son iPhone/iPod/iPad ou un câble micro-USB->mini-USB pour connecter un smartphone android. Si le premier n’est disponible que sur le store apple, le second peut être commandé en sus à moindre frais.

Caractéristiques du JDS Labs C5D

Si le bundle est un peu léger, il en est tout autre quand il s’agit des composants intégrés. JDSLabs connait son métier et le démontre avec cet ampli/DAC assez bluffant au niveau des caractéristiques.
Le contrôle du volume se fait via un switch numérique pas à pas ce qui garantit crossfeed quasi nul et donc une séparation des canaux gauche droite exemplaire, même à bas volume. C’est l’un des domaines ou les contrôleurs ALPS sont encore à la traine, surtout à bas volume justement.

Pour l’alimentation, ils ont aussi intégrés deux puces de régulation TPS7A4700 et TPS7A3301afin de toujours alimenter le DAC et l’ampli avec un courant régulé. Pour résumer, ce système permet de limiter au maximum les interférences et les parasites. (c’est sans doute plus claire comme ça)
En dernier recours, il est même possible de se passer de la charge en USB et de ne conserver que le canal dédié aux données.

Le Jitter, ennemi juré des audiophiles, a lui aussi été réduit grâce à l’usage d’un DAC asynchrone Texas Instrument PCM5102A, pour les plus acharnés, le niveau d’attenuation est de -112dB.
Pour les caractéristiques techniques complètes, c’et un peu plus bas.

Caractéristiques techniques

 

Ampli

 

  • Réponse en fréquence: 20Hz-20kHz (+ / – 0,1 dB)
  • THD + N (20-20kHz, 150 Ω) : 0,0015%
  • THD + N (20-20kHz, 32 Ω) : 0,0045%
  • Bruit: -105 dBu
  • Crosstalk à 150 Ω : -67 DB
  • Phase à 1kHz :+ / – 0,01 °
  • Crossfeed : + / – 0,55 dB, à toute position du volume

 

  • Sortie Max à 600Ω : 4.146 Volts RMS
  • Sortie Max à 150Ω : 3.580 Volts RMS
  • Sortie Max à 32Ω : 1.182 Volts RMS

 

  • Alimentation : 14,0 Volts
  • Impédance de sortie : 0,62 Ω
  • Durée de la batterie : 7-12 heures
  • Temps de charge : 2-4 heures

 

Contrôles

 

  • Réglage digital de volume sur 63 pas
  • Réglage du gain : 2.3x et 6.5x
  • Bass Boost : Off / Med / High
  • Indication de batterie faible à partir de 20 Minutes
  • Batterie : 1200mAh, 3.7V Li-Ion

 

DAC

 

  • Réponse en fréquences : +/- 0.14 dB
  • THD+N 100 Hz 0.0014%
  • THD+N 20 Hz 0.0015%
  • THD+N 10 kHz :  0.0025%
  • IMD CCIF 19/20 Khz 0.0015%
  • Noise A-Weighted -103 dBu
  • Dynamic Range : 109 dB A-Weighted
  • Linearity Error : -90 dBFS 24/96 0.2 dB
  • Crosstalk : -10dBFS -80 dB
  • Sum of Jitter Components @ 11025 Hz -112 dB
  • Maximum Output :  Line Out 100K 2.0 VRMS

 

Connectique

 

  • Entrée jack 3,5 mm
  • Entrée USB Asynchrone
  • Sortie jack 3,5 mm
  • Charge par USB
  • Formats audio compatibles : 16/44, 16/48, 16/88, 16/96, 24/44, 24/48, 24/96
  • Interface : USB, Audio Class 1
  • Support des drivers : Windows XP et plus tard, OS X x86, Linux, iOS 7

 

Compatibilité

 

  • iPhone : Nécessite un kit caméra apple+ iOS7
  • iPad : Nécessite un kit caméra apple
  • Windows XP et supérieur
  • Linux
  • Android : Nécessite support OTG + UAC1

 

Dimensions

 

  • Dimensions de la caisse : 99,5 x 61,5 x 14,0 (mm)
  • Poids : 119.07g
Connectique minimum pour le C5D mais compatibilité maximum.
Connectique minimum pour le C5D mais compatibilité maximum.

A l’usage : un vrai couteau suisse

Le JDSLabs C5D est compatible avec tous les appareils UAC-1 (USB Audio Class 1) ce qui le rend virtuellement utilisable avec tous les appareils du marché.
Testé sur iPhone/iPad aucun soucis à l’usage tant qu’on utilise un câble certifié apple. On branche en USB et hop l’intégralité du circuit audio est relayé au C5D, très pratique si on utilise essentiellement des applications de streaming ou si tout simplement la source principale est l’iPhone.

Sur Android c’est un peu plus complexe, l’OS n’étant pas uniformisé et au vu de la pluralité des constructeurs, il est nécessaire de vérifier auparavant si l’appareil propose la fonction OTG (USB On The Go) ou non. Une fois cette caractéristique vérifiée, il faudra ensuite être sur la version 4.0 d’android au minimum. Enfin, sur certains modèles, il sera nécessaire d’activer le mode de sortie USB dans les paramètres.
Comme pour iOS, le C5D bypasse tous les circuits intégrés du smartphone.

Sur PC et MAC c’est beaucoup plus simple, il suffit de brancher l’appareil en USB et celui-ci est automatiquement reconnu comme une carte son externe. Compatible 24bits/96kHz il permettra de lire sans problème toutes les pistes audio HD de votre musicothèque.
Si l’appareil recharge sa batterie via le port USB il est possible de désactiver la charge lorsqu’il est branché à un smartphone pour éviter de décharger la batterie de ce dernier. Dernier point, il est possible de n’utiliser que la section ampli du C5D via le line-in, mais il reste plus intéréssant d’utiliser la fonction DAC/Ampli sur cet appareil.

jdslabs_c5d_audiogarden (4) [1600x1200]

Et le son ?

Le JDSLabs C5D est un très bon ampli/DAC, voila c’est dit, vous pouvez aller à la conclusion.

Plutôt neutre, le C5D est un ampli/DAC sans pic de fréquence particulier, il n’y a donc pas de coloration ou de timbres agressifs. Si à la première écoute le DAC rappelle fortement l’ODAC du même constructeur après quelques écoutes il est intéressant de constater que le C5D est plus précis mais aussi moins ouvert. En termes de performances, il se situe au dessus du FiiO E18 ou du FiiO E17K mais en dessous des modèles plus cher comme le ALO Island ou le Panam (mais qui sont deux fois plus chers aussi).

Le grave est légèrement boosté mais sans outre mesure et la signature sonore est très plaisante sur le reste du spectre. L’ampli utilisé diffère du précédent JDSLabs C5 avec une scène sonore moins large mais un placement des instruments plus précis, parfait pour des intras. Il n’y a pas de bruit résiduel ni de distorsion à bas et haut volume, un bon point pour ceux qui utiliseront un casque ou un intra très sensible. Avec mes 1964-V6S le rendu est très plaisant, dans lignée du Cayin C6 pour rester dans les ampli/DAC mais avec un son moins chaud.

Avec quelques albums triés sur le volet, le JDS Labs C5D fait des merveilles. Le réglage du son via un stepper numérique est un vrai plus, très précis, je trouve qu’il est plus simple d’atteindre un bon volume d’écoute.
Le bass-boost est disponible en trois positions, neutre, moins de grave, plus de grave. Je ne l’ai quasiment utilisé que sur la position intermédiaire. En position basse, le son devient trop sec avec une signature qui n’est pas sans rappeler les amplis Schitt tandis qu’en position haute vous vous retrouvez avec un bas du spectre un peu trop présent, sans non plus verser dans le boomy.

Comparé à un ampli/DAC tel que le FiiO E10K, le C5D est moins brouillon et plus précis, par contre encore une fois sa scène sonore semblera plus étriquée. En terme de dynamique le C5D est loin devant par contre.

Comparé à un baladeur situé dans la même gamme de prix, le Ibasso DX50 en l’occurence, le JDS Labs offre une restitution un poil plus fidèle mais moins fun. Le DAC Wolfson est un peu plus doux que celui du C5D mais il est aussi plus permissif, un album mal mixé sera moins désagréable à l’écoute sur cet ampli/DAC que sur le baladeur. Dur de trancher cela dit, ce sera plus une question de gout que de performances brutes.

JDSLabs et Momentum, un bon combo.
JDSLabs et Momentum, un bon combo.

Pour aller plus loin

Branché sur un iPhone l’amélioration est flagrante, le son est plus puissant, plus clair… plus tout en fait. Comparé aux performances « brutes » de l’iPhone, le gain se fait essentiellement sur la puissance de sortie et la dynamique. Les canaux sont mieux séparés et les voix plus intelligibles, la dynamique en nette hausse permet d’entendre une multitudes de petits détails inaudibles à l’origine.

Les performances sont exactement les mêmes sur Android, même si l’usage d’applis tierces comme DbPowerAmp ajoutera la possibilité de jouer sur l’égaliseur.

Sur PC, le JDS Labs C5D ne nécessite pas de driver particulier, une fois branché il fonctionne automatiquement et il suffira de le caler en 24b/96k dans les paramètres de configuration.

L’autonomie moyenne du baladeur sur un usage quotidien fut de 9h de lecture en continue, jamais moins. A l’usage je n’ai pas entendu de différence entre charge activé ou éteinte, mais peut-être qu’avec certains appareils le gain existe.

Pour conclure

Le JDSLabs C5D est un très bon ampli-DAC, compact il s’associe aisément avec un smartphone ou se glisse dans une poche pour être utiliser sur un ordinateur. La dynamique est de très bon niveau, le son est agréable et son principal défaut viendra du bundle un peu trop chiche qui oblige à racheter les câbles compatibles pour le connecter. Parfait pour l’audiophile qui recherche un ampli/DAC moyen de gamme pour son smartphone, le C5D sera parfait et permettra de profiter du streaming HD partout et tout le temps.

A propos de JDSLabs

Fondé par John Seaber, JDS Labs est un constructeur d’ampli et de DAC basé aux USA. Tous leurs produits sont assemblés à la main aux USA pour satisfaire au mieux les audiophiles les plus exigeants. Le CMoy BB fut leur premier coup d’éclat et ils n’ont eut de cesse de proposer des amplis de plus en plus performant au fil des années.

Disponible sur www.audiogarden.fr

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire