[Test] Chord Mojo : la magie du numérique

Conclusion

Sorti il y a maintenant 2 ans, le Chord Mojo reste encore aujourd’hui une véritable référence parmi les DAC/Ampli nomades. C’est simple, pour ce prix et ce format, il n’existe quasiment pas de concurrence, du moins sur le plan des performances.

Chord a su s’imposer comme le maître étalon avec son DAC FPGA, chaque écoute vous surprends par l’excellence de son rendu, et pour avoir mieux il faudra être prêt à débourser entre 3 et 4 fois plus. Pour un Chord Hugo 2 en nomade, ou un 2Qute en sédentaire.

Le Mojo seul est un appareil extrêmement versatile, ses nombreuses entrée numériques et sa double sortie analogique permettent de l’utiliser avec virtuellement tous vos appareils. La sortie coaxial fonctionne sur 99% des DAP et la sortie optique permet de relier un lecteur de salon comme un transport CD.

Le Chord Poly quand à lui apporte au Mojo une connectivité réseau bienvenue, une sorte de Cayin N3+++. Les performances sont identiques, mais en ajourant une surcouche réseau, le Chord Poly offre au Mojo la possibilité d’être quasiment autonome. La transition analogique vers numérique pouvant être facilité par ce module, même si le prix du Poly reste élevé. On privilégiera l’achat en pack directement afin d’alléger un peu la facture globale.

Au final, si il ne fallait retenir qu’une chose de notre test, ce serait ceci. Si vous ne voulez pas un baladeur audiophile et que votre budget le permet : prenez un Chord Mojo. Vos oreilles vous remercieront et votre casque aussi.

www.audiogarden.fr

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire