[Test] FiiO X3 Mark III : la musique avant tout !

Le FiiO X3, c’est un peu notre madeleine de Proust. Premier baladeur audiophile, « Proudly made in China » que nous avions ajouté à notre catalogue en 2014, il apparaissait au moment même où le vénérable iPod Classic prenait sa retraite.

Et c’est justement du côté de l’iconique baladeur d’Apple que FiiO a puisé son inspiration depuis le FiiO X3ii, le FiiO X3 Mark iii se calquant sur un design et une ergonomie connue de tous désormais.

Présentation du FiiO X3 Mark III

Prise en main du FiiO X3 Mark III

Première prise en main

Plus fin et plus grand que son prédécesseur, le FiiO X3 Mark III dispose d’une nouvelle roue de contrôle entièrement digitale et non plus mécanique. Aux quatre coins de cette roue, FiiO a disposé les quatre boutons de contrôles (options / retour / piste précédente / piste suivante), pas de réelles surprises à ce niveau.

Si nous n’étions pas fan des premiers visuels, force est de constater qu’une fois en main, le baladeur surprend agréablement par la qualité des matériaux utilisés. La façade en verre combinée avec le dos en aluminium marquent une nette montée en gamme par rapport au FiiO X3 de deuxième génération.

FiiO reste en terrain connu, mais c’est une bonne nouvelle. Les aficionados de l’iPod Classic et du précédent X3 ne seront pas perdus.

Autre changement, le slot-micro SD bascule du même côté que les boutons de contrôle de volume. On retrouve sur la tranche gauche, de haut en bas :

– le bouton d’allumage/verrouillage
– les boutons de contrôle du volume
– un bouton multi-fonction qui se révèlera bien pratique.

De même, la tranche supérieure est désormais vierge de toute connectique, FiiO ayant tout basculé à la base de son X3 Mark III. On retrouve cette fois :

– une sortie casque 3.5mm/ combo sortie ligne / combo sortie coaxiale
– un port micro-USB pour la recharge et le transfert de données
– une sortie casque symétrique 2.5mm TRRS

La troisième génération de fiiO X3 est plus grande mais aussi plus fine

Le baladeur à l’usage

Les boutons de contrôle situés sur la face avant sont mieux ajourés et effleurent tout juste la surface du baladeur. Plus ferme, leur rebond est aussi mieux contrôlé, le genre de petit détail qui améliore nettement le ressenti lors de nombreuses manipulations.

La roue mécanique cède la place à une roue numérique, comme sur les iPod classic. FiiO ayant poussé le vice jusqu’à copier le cliquetis caractéristique de la marque à la pomme. Bonne nouvelle, il est possible de régler la sensibilité de cette roue pour ceux qui auraient encore un peu peur de ce passage au tout numérique.

A l’usage, la prise en main est relativement aisée, le logiciel étant simple et parfaitement calibrée pour le baladeur. On navigue avec la molette, on valide avec le bouton central et on revient en arrière avec le bouton « retour » en haut à gauche.

Surprenante au départ, on s’habitue très vite à la molette digitale. De plus, sa sensibilité est réglable.

Bien sûr, si vous avez une grosse musicothèque, il faudra plusieurs tours de roue avant d’atteindre votre album favori, mais rien d’insurmontable, on vous rassure.
Cet ensemble high-tech dans un enrobage vintage est assez rafraichissant, le design nous ayant séduit au fur et à mesure.

Plus large et aussi plus long, le FiiO X3 Mark III bénéficie d’une meilleure prise en main. On tombe sur les boutons plus aisément, le pouce a plus de marge de manœuvre et au quotidien nous avons eu réellement plus de plaisir à utiliser ce lecteur que le FiiO X3ii.

Plus fin, il est aussi plus simple à glisse dans une poche, surtout avec sa housse. Cette perte d’embonpoint s’accompagnant d’une baisse de poids, toujours de bon aloi.

Les nouveaux boutons sur la tranche sont bien pratique

Caractéristiques du FiiO X3 Mark III

Qu’est-ce qui change ? C’est la principale question que nous sommes en droit de nous poser sur le FiiO X3 Mark III. Si on a bien remarqué une évolution au niveau du design, le circuit audio a-t-il bénéficié des mêmes améliorations ?

Nouveau circuit audio

Premier changement notable, la ou le FiiO X3ii utilisait un DAC Cirrus Logic, le FiiO X3 Mark III profite non pas d’un, mais de deux DAC Burr-Brown en double mono. Et oui, le X3 de troisième génération cède lui aussi aux sirènes du son Balanced.

Les puces utilisées sont des Texas Instruments PCM5242 de la série Burr-Brown, suivies d’Op-Amp OPA2140 et OPA1622 pour le filtrage passe bas et l’amplification. Une sorte de double FiiO X1ii dans un seul lecteur, du moins sur le papier.
Le SOC est toujours fourni par Ingenic avec un JZ4760B, très loin d’être un foudre de guerre, mais allié à une puce XMOS il est capable de décoderer tous les fichiers musicaux qui lui sont envoyés.

Formats audio supportés

Et c’est bien là la force des lecteurs audiophiles comme le FiiO X3 Mark III, la possibilité de décoder tous les types de fichiers, sans sourciller. Le lecteur peut lire les fichiers FLAC/ALAC/WAV/WMA/AIFF/DSD/DXD/MP3/AAC/APE.

Il prend en charge les fichiers 24bits jusqu’à 192kHz et tous les formats inférieurs bien sûr, que ce soient des multiples de 44.1kHz ou de 48kHz. Pour le DSD par contre, FiiO se limite au support du DSD64, sans afficher si ils évolueront vers le DSD128 ou DSD256 plus tard. Cela reste anecdotique, mais bon le Cayin N3 le gère lui. La peur de manquer.

La fonction deep sleep est toujours de la partie, elle permet de mettre l’appareil en veille prolongée et de le rallumer beaucoup plus rapidement. La consommation d’énergie étant quasi nulle dans ce mode, il est possible de laisser le FiiO X3 plusieurs jours dans ce mode et de le réactiver sans perte d’autonomie.

Nouveau DAC Burr-Brown mais aussi nouveau filtre passe-bas

Caractéristiques techniques complètes

Spécifications générales
Modèle X3 Mark III/ FX3321 Coloris disponibles Red/Black
Dimensions 114mm×59 mm×12.8 mm Poids 126 g
Headphone Impedance Range 16~150 Ω Contrôle du volume 120 steps digital potentiometer
Ecran TFT 320×240 Egaliseur 10-band equalizer (±6dB)
Treble N/A Bass Boost N/A
Balance 5 dB Sélection du gain High/Low
Sortie casque (PO/LO/COAX Out) 3.5mm headphone jack Sortie ligne (PO/LO/COAX Out) 3.5mm headphone jack
Sortie coaxial (PO/LO/COAX Out) 3.5mm headphone jack Sortie balanced  2.5mm balanced headphone jack
USB DAC Support des flux 192kHz/24bit  Bluetooth  Bluetooth V4.1
Puces utilisées SoC: JZ4760B,   DAC: PCM5242 *2,    LPF: OPA2140,    OP:  OPA1622

 

Performances de la sortie ligne
THD+N ≤ 0.002% (1 kHz) SNR ≥113 dB  (A-weighted)
Réponse en fréquence 5 Hz~70 kHz (-3dB) Dynamique mesurée ≥107 dB
Crosstalk ≥ 103 dB (10 KΩ/1 kHz) Niveau de sortie 1.9 Vrms (10 KΩ/1 kHz)
Performances de la sortie casque
Puissance de sortie 1 > 120 mW (16 Ω/THD+N<1%) Impédance de sortie <1.4Ω(32Ω loaded)
Puissance de sortie 2 ≥ 160 mW (32 Ω/THD+N<1%) Crosstalk ≥69 dB (1 kHz)
Puissance de sortie 3 ≥ 15 mW (300 Ω/THD+N<1%) THD+N ≤ 0.002% (1 kHz)
Réponse en fréquence 5 Hz~70 kHz (-3dB) Tension de sortie max >6.5 Vp-p
SNR ≥112 dB (A-weighted) Courant de sortie max >145 mA(For reference)
Performances de la sortie balanced
Puissance de sortie 1 > 110 mW (16 Ω/THD+N<1%) Impédance de sortie <1.2Ω(32Ω loaded)
Puissance de sortie 2 ≥ 190 mW (32 Ω/THD+N<1%) Crosstalk ≥97 dB (1 kHz)
Puissance de sortie 3 ≥ 20 mW (300 Ω/THD+N<1%) THD+N ≤ 0.003% (1 kHz)
Réponse en fréquence 5 Hz~70 kHz (-3dB) Tension de sortie max >7.1 Vp-p
SNR ≥112 dB (A-weighted) Courant de sortie max >145 mA(For reference)
Charge et batterie
Puissance Recommend DC5V 2A Battery Capacity 2350 mAh
Indicateur de charge Rouge = en charge; Vert = charge complète Affichage de la batterie Oui
Temps de charge  <3 h (DC5V 2A)
Conditions de test de la batterie
Sortie casque standard :≥10 h
Ecran OFF Charge M3 open earbuds (27 Ω)
Volume 61 EQ OFF
Fichier de test MP3 44.1kHz/16bit (Download link)
Sortie casque balanced :≥10 h
Ecran OFF Charge  32 Ω
Volume 59 EQ OFF
Fichier de test MP3 44.1kHz/16bit (Download link)

Tout cela est bien beau, mais il serait peut-être temps de poser nos oreilles sur le lecteur non ? (enfin sur un casque, bref on s’est compris)

Avec les Simgot EN700 Bass le FiiO X3 Mark III fait des merveilles !

Performances sonores

Si il y a bien un domaine ou le FiiO X3 Mark III était attendu au tournant, c’est au niveau du son. Le X3 est un coeur de gamme, il doit offrir de bonnes performances sonores pour un prix abordable.

Premières écoutes

Et bonne nouvelle, le X3 ne déçoit pas sur ce point. Le son est dans la veine des précédents modèles : équilibré sur la majorité du spectre. Seuls les graves semblent légèrement en retrait. La où on attendait un FiiO X1ii boosté, le FiiO X3 offre un rendu sonore bien différent avec un circuit audio presque identique.

La puissance de sortie est confortable et le baladeur n’aura aucun mal à alimenter les casques nomades les plus énergivores. Testé sur un Beyerdynamic DT770 en 250 ohms, le X3 se débrouille très bien en high gain, la perte de dynamique étant presque imperceptible.
Avec des intras sensibles, le baladeur souffle toujours un peu si aucune piste n’est lue, ou à bas volume. Le Cayin N3 fait un peu mieux à ce niveau, les filtres passe-bas étant pourtant très proches dans leur conception.

De fréquences en fréquences

Le grave est plus précis avec des impacts plus nets et des timbres bien rendus. Le FiiO X3 Mark III descends plus bas que son prédécesseur mais semble en retrait sur les sub bass. A partir de 50Hz, le baladeur est un peu moins à son aise que ses grands frères, sans pour autant perdre en lisibilité. Cette petite « faiblesse » ne sera audible qu’avec des casques à très forte impédance, ce minuscule écart étant surtout présent sur les valeurs de volumes les plus élevées.

Les médiums ne sont pas en reste, mais le gain est plus subtil. Les voix sont bien rendues, sans pic particulier ni emphase sur une plage de fréquence. Pas de distorsion, même à haut volume, le message restant parfaitement intelligible à toutes les valeurs de volume. Les amateurs de guitare acoustique seront aux anges. Le glissement des doigts sur les cordes, la saturation des microphones et la chaleur des pédales d’effet, tout est la, sans artifice. Le FiiO X3 est clairement, ici, dans sa zone de confort, s’offrant le luxe de dépasser ces petits confrères de Cayin et Shanling dans ce registre et cette gamme de prix.

Les aigus sont clairs et détaillés, ce qui est surprenant pour un DAC Burr-Brown face au précédent modèle de Cirrus Logic. Les sifflantes sont complètement absentes et jusqu’à 5kHz bien malin celui qui saura discerner une quelconque distorsion. Sur des intras à armatures comme les Unique Melody Maestro de votre serviteur, les extrêmes aigus sont quand même moins bons que des modèles plus haut de gamme. Mais aussi bien meilleurs que sur le le FiiO X3ii, et c’est tout ce qu’on demande.

Et sur des écoutes longues ?

Au gré des pistes, on se laisse prendre au jeu avec des écoutes de plus en plus longue. Et c’est là la grande force de ce FiiO X3, un son agréable et jamais agressif qui donne envie de se poser et d’apprécier sa musique. La comparaison est dure pour son prédécesseur, non pas qu’il soit magiquement devenu mauvais, mais sur le long terme le FiiO X3 Mark III aura définitivement notre préférence. Au risque de se répéter, les médiums du FiiO X3 sont, pour nous, les meilleurs qui soient parmi les appareils de cette gamme de prix.

Enfin, cela vaut surtout si vous utilisez la sortie symétrique plutôt que la sortie casque standard.

Le design général évolue dans le bon sens, la qualité perçue étant en net progrès.

Pour aller plus loin

Sortie symétrique

« Balanced to the end ». Vous l’aurez compris, le FiiO X3 Mark III dispose d’une sortie balanced en plus de son circuit symétrique.

Petit rappel sur la sortie symétrique, si d’origine ce système est principalement utilisé en milieu pro, il s’incruste de plus en plus chez les audiophiles. L’idée derrière ? Un ampli, un dac, un canal.

On trouve ainsi une prise jack 2.5mm TRRS pour relier son casque ou son intra en symétrique. On profite alors du double DAC Burr-Brown et de la bi-amplification sous-jacente pour obtenir la fine fleur de la musique, en théorie.

Et le pire c’est que ça fonctionne ! En pratique, privilégiez la sortie balanced à la sortie unbalanced, vraiment. Sur les Unique Melody Maestro et la piste Money de Pink Floyd, une simple comparaison A/B de quelques minutes a suffit à nous convaincre.

La scène sonore est mieux rendue, les attaques sont meilleures et surtout la dynamique prends un bon coup de jus. A volume égal, ce gain en dynamique offre une belle profusion de détail, surtout pour le prix demandé par FiiO pour ce modèle.

La vrai force de ce FiiO X3 Mark III c’est bien son double DAC associé à une sortie symétrique. Un régal pour vos oreilles !

La séparation des canaux, plus nette aussi, pourra vous surprendre voir dérouter. Toujours sur Money de Pink Floyd, les premières secondes d’alternance gauche-droite peuvent même vous donner le tournis…

Sur des casques un peu plus dur à driver comme le Sennheiser HD800 (voir même très dur en fait), le boost en puissance reste sensible mais ne permettra pas d’en tirer des résultats réellement satisfaisant. Cantonnez vous à des caques d’impédance maximale à 150ohms.

Fonction USB DAC

Comme de coutume, le FiiO X3 offre la possibilité de fonctionner en DAC USB une fois relié à un ordinateur via un câble USB. C’est simple, efficace et il faudra simplement choisir « DAC » en mode USB dans les menus.

La puce XMOS utilisée gère les flux entrants jusqu’au 192kHz / 24bit, ce qui laisse pas mal de marge de manoeuvre. Le DSD sera par contre reconverti en PCM, la gestion DSD native n’étant pas disponible.

Pour le reste, rien de spécial à signaler : on connecte le baladeur et si nécessaire on installe un driver pour que tout roule.

La nouvelle molette est désormais 100% numérique !

Bluetooth

Comme le FiiO X1ii, le FiiO X3 Mark III est désormais compatible avec le protocole bluetooth au format 4.1. Déception, le baladeur n’est pas compatible avec le protocole apt-X, la qualité de restitution sera donc limitée.

Dans les faits, même si le bluetooth servira surtout d’appoint, il est tout de même dommage de ne pas pouvoir en profiter avec les casques et enceintes dotés de ce protocole. La différence de qualité à l’écoute étant sensible, le protocole SBC étant beaucoup plus limité que l’apt-X.

Compatible dual-mode, il est toujours possible de connecter une télécommande comme la FiiO RM1 en plus d’un casque ou une enceinte. Un mode moins complet que ce que propose le Cayin N3 avec la fonction dual way, mais qui rendra de fier service si le FiiO X3 est posé sur son Dock par exemple.

Sortie coaxial et ligne

La prise casque est maintenant une prise combo, elle permet aussi bien de brancher son casque qu’un ampli externe ou un DAC. Le choix de sortie se fait directement dans les options et il faudra bien faire attention à revenir sur cette option afin de ne pas se vriller les tympans en sortie ligne.

La sortie coaxial supporte les protocoles D2P et DoP, ce qui sera intéressant uniquement pour les possesseurs de fichiers DSD, pour les autres pas de changement majeur. Un câble jack->rca mono vous permettra de relier votre FiiO X3 à un DAC sans problème.

La sortie ligne est de bon niveau, avec 1.9 Vrms en tension de sortie elle sera amplement suffisante dans 90% des cas. Au vu de la qualité du rendu, un ampli nomade ne sera intéressant qu’avec un casque très energivore, les amplis intégrés faisant un très bon travail d’origine.

Comparé à ses concurrents direct, le FiiO X3 Mark III est plus élancé et affiche un écran plus large.

Dock DK1 et K5

Comme les autres modèles de la série, le FiiO X3 peut être relié à un dock de la même marque. Soit le FiiO DK1 qui permet de recharger l’appareil tout en profitant d’un Line out. Soit le FiiO K5, plus complet, intégrant son propre circuit d’amplification et une entrée ligne en plus de la sortie ligne.

Le DK1 peut être utile pour ceux qui souhaiteraient utiliser le FiiO X3 Mark III comme DAC de bureau une fois relié a un ordinateur en usb. Le K5, quand à lui, by passe complètement l’ampli intégré du FiiO X3. Il peut driver aisément un casque comme le HD800 et permet de créer un combo sédentaire efficace en conservant le double DAC du FiiO X3.

Autonomie

Le FiiO X3 Mark III tient environ 10h en lecture continue. Ce qui est dans la moyenne, ni exceptionnel, ni mauvais. La fonction deep-sleep fonctionne bien, même si l’appareil met quand même quelques secondes à s’activer. La recharge prend environ 2h (et oui pas de quick charge ici) si vous utilisez un chargeur USB en 5V 2Ah, comptez 4h en utilisant le port USB 2.0 de votre ordinateur.

En bluetooth, l’autonomie peut monter à 13h, mais vous souhaitez sans doute utiliser la sortie casque (balanced qui plus est).

Conclusion

Le FiiO X3 Mark III est un baladeur charnière. Très séduisant par ses performances sonores, il reste ancré dans le passé par son interface. L’ergonomie n’est pas mauvaise, loin de la, mais l’OS reste le principale point faible de ce baladeur. Plutôt lent, fonctionnel sans non plus être magnifique, il fait son taf, mais sans plus. Le Cayin N3 souffant aussi de ce grief, mais il offrait la possibilité de basculer entièrement sur un smartphone pour la navigation.

L’autonomie est bonne, le rendu sonore excellent dans cette fourchette de prix et la qualité de fabrication en nette hausse en font une valeurs sure. Cependant, la concurrence se fait de plus en plus féroce dans le milieu du baladeur et, si sur le son FiiO n’a plus rien à prouver, sur la forme d’autres constructeurs commencent à sévèrement talonner l’étoile chinoise.

Pour moins de 200€ le FiiO X3 Mark III se pose comme l’un des trois meilleurs baladeurs audiophiles disponible actuellement.

La sortie balanced est de très haut niveau et pour peu que vous soyez équipé d’un casque ou d’un intra compatible, on ne peut que très (très) fortement vous suggérer de rester sur cette sortie. La meilleure séparation des canaux, la fluidité du rendu, la qualité des transitoires, tout vous poussera à rester sur cette sortie.

Si seul le son compte et que votre budget ne dépasse pas 200€, le FiiO X3 Mark III sera le choix logique. Les défaut de l’interface seront gommés par le plaisir d’écoute sans cesse renouvelé. Si vous en voulez un peu plus, jetez un coup d’œil par chez Cayin ou Shanling. Après tout, c’est vous qui voyez !

www.audiogarden.fr

Vous voulez monter en gamme ? Pourquoi ne pas jeter un oeil à notre test du FiiO X5 Mark III dans ce cas. C’est juste ici !

FiiO X3 Mark III
Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

4 Comments

  1. degolas
    4 décembre 2017

    Bonjour, j’hessite entre me procurer ce baladeur audiophile et le DAC ifi audio nano IDSD LE a coupler avec mon iPod touch 6. Conscient que la seconde option serait plus lourde logistiquement. Mais les options Bluetooth et la possibilité d’utiliser le Fiio comme DAC externe sont pas mal. Quelle option me conseilleriez vous?

  2. Bonjour,
    Dans votre cas ce serait plus une question de budget si l’encombrement ne pose pas’ de problème.
    Vous pouvez aussi regarder le FiiO Q1 MK2 (moins cher) et le Cayin.p N3 (plus complet) si l’idée est d’avoir un appareil qui peut servir aussi bien de DAC sur PC que sur smartphone.

    A bientôt !

  3. degolas
    4 décembre 2017

    J’ai comme budget global 200 euros. La priorité reste d’avoir des performances audio convenables… si le X3 markiii n’a rien à envier ou presque à un ifi audio idsd LE (deja écouté) branché a un smartphone, je pencherais pour le baladeur.

Laisser un commentaire