[News]Nouveautés 2018 : Sennheiser, Chord, FiiO, iBasso

Sennheiser

Sommaire

Sennheiser HD820

Le Sennheiser HD800, et sa version « remastérisé » le HD800S, sont les meilleurs casques du constructeur allemand – si on omet le Orpheus, hors catégorie – et font encore aujourd’hui parti des meilleurs casques à driver dynamique du marché.

Et si le débat HD800 VS HD800S fait encore rage (Comparaison des taux de distorsion respectifs sur Head-Fi ) quelque soit le modèle choisi, il saura offrir à l’auditeur un rendu sonore aussi spectaculaire que cohérent. Champion de la scène sonore on vous dit !

Seulement voila, le Sennheiser HD800 reste un casque ouvert, avec les avantages mais aussi les défauts inhérents du concept : vous entendez tous les sons extérieurs et tout le monde sait que vous écoutez du Patrick Sébastien sur votre casque Hifi.

Fort de ce constat, voici le nouveau Sennheiser HD820.
Le premier casque Hi-Fi haut de gamme de la marque, fermé (et non je ne compte pas le 630VB, surtout pas ! ).

Le nouveau Sennheiser HD820 est le premier casque fermé sédentaire de la marque.

Niveau design, pas de surprise : le HD820 conserve exactement le même style que le HD800S. Arceau en acier et plastique noir mat, charnière noire et oreillettes du même coloris.

Par contre, une plaque de verre circulaire couvre désormais le driver. Taillé dans du verre Gorilla (le même que pour les smartphones) il est sensé être resistant au rayures, résolument solide et surtout capable de limiter au maximum les perturbations extérieures.

Du plus bel effet, ce nouveau design reste dans la continuité du précédent modèle mais la touche de verre donne une petite touche moderne à l’ensemble. Personnellement, je trouve cela très réussi. Les nouveaux coussinets en microfibre ne sont pas perforés comme chez Focal, sans doute une question d’isolation.

Au niveau du son, comme chacun le sait, un casque fermé est beaucoup plus dur à gérer. Notamment car les échos et les résonances doivent être parfaitement maitrisés, afin de ne pas noyer le transducteur dans son jus.
Plus le driver est large et plus l’opération est complexe, le volume d’air déplacé étant proportionnel. Autant vous dire qu’avec ses drivers de 56mm et sa surface effective de plus de 70mm, le HD820 a fort à faire.

Bonne nouvelle, les ingénieurs allemand semblent avoir trouvé la parade. Le verre est concave et « guide » naturellement les échos vers l’arrière du transducteur où se situent des absorbeurs. Sur la papier, le Sennheiser HD820 fait donc jeu égal avec ces prédecesseurs, tout en restant un casque fermé.

La vitre en verre rend magnifiquement bien sur le nouveau HD820.

Pour accompagner tout cela, le casque est fourni avec 3 câbles (un câble de plus par génération) :
un câble jack au format 6.35mm stéréo pour la sortie unbalanced classique,
un câble Jack de 4.4mm Pentaconn, pour la sortie balanced sur baladeur audiophile ou DAC nomade,
un câble XLR-4 Pins pour la sortie balanced sur un système de salon comme le Cayin iHA-6 ou le nouveau Sennheiser HD820 justement.

Niveau prix, il semblerait que le verre soit devenu un véritable matériaux noble, le casque étant annoncé pour 2399€ TTC chez nous. Une augmentation de prix substantielle par rapport au HD800S et encore plus par rapport au HD800.

Cependant, les alternatives ne courent pas les rues en casque hifi fermé haut de gamme. Nul doute qu’avec son HD820, Sennheiser réussira à se tailler la part du lion dans le coeur des audiophiles.

Sennheiser HDV820

Si nous avions eut la chance de découvrir un Sennheiser HDVD800 Noir lors de la présentation du Sennheiser Orpheus à Berlin en 2015, il aura fallu attendre encore deux ans pour que le concept devienne réalité avec le Sennheiser HDV820.

L’ancien Sennheiser HDVD800 reste une valeur sure.

Conçu pour offrir une source DAC/Ampli solide pour le nouveau Sennheiser HD820, le HDV820 (et non pas HDVD820, c’est trompeur) ne semble pas bien différent du HDVD800 qu’il remplace, du moins au premier regard.

L’oeil avisé constatera d’emblée que la première différence est la disparition d’un des ports XLR 4-pins pour un XLR 3 pin Combo. Les deux prises jack deviennent des prises 4.4mm balanced et non plus 3.5mm. Comme sur le précédent modèle, il sera possible d’utiliser conjointement les 4 sorties en même temps.

La robe noire anodisée est du plus bel effet et le remplacement des diodes bleues par des blanches, offre un contraste des plus agréable à l’oeil. Le potentiomètre de volume est identique au précédent modèle et le choix des entrées n’a lui aussi pas subit de changements particulier.

Le combo Sennheiser ultime : Sennheiser HD820 + HDV820

Véritable DAC de salon, le HDV820 offre une pléthore d’entrées numériques et même analogiques :

entrée USB pour le relier à un ordinateur (compatibilité DSD)
entrées Toslink et Coaxial pour les flux PCM entrants
entrées RCA pour relier un DAC externe unbalanced
entrées XLR 3-pin pour relier un DAC externe balanced

sorties XLR 3-pin pour relier des enceintes actives (ou un ampli de puissance) balanced
sorties Jack 4.4mm pour relier deux casques en balanced
sortie XLR 4-Pin pour relier un casque en balanced
– sortie XLR 3-Pin/Jack 6.35mm Combo pour relier un casque en unbalanced

La nouvelle robe noire du Sennheiser HDV820 est sublime.

Au niveau des composants, le Sennheiser HDV820 utilise un DAC Sabre ESS capable de prendre en charge tous les flux PCM et DSD jusqu’au 32bits. Le système d’amplification maison conserve un système hybride avec des op-amp très haut de gamme.

Comme sur le HDVD800, la signature est très droite, avec en ligne de mire les ingénieurs sons et les audiophiles à la recherche de la transparence absolue pour leur nouveau HD800S ou HD820.

Niveau prix ? Comptez 2399€ pour compléter votre casque, mais à ce prix, vous aurez l’un des DAC/Ampli les plus complets du marché.

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire