[News]Cayin iDAP-6 : nouveau transport numérique connecté

Et voila, c’est la rentrée. Fini la farniente et la Dolce Vita… Mais c’est tant mieux dira-t-on, car pour nous, audiophiles, c’est aussi la période des nouveautés ! Aujourd’hui, c’est Cayin qui régale avec le Cayin iDAP-6, nouveau transport qui s’insère avec les DAC et Amplis Casque de la marque.

Cayin série « i »

Petit retour en arrière. Fin 2016, Cayin avait introduit une toute nouvelle série d’appareils sédentaires. Se plaçant en parallèle des modèles institutionnels de la gamme (amplis et pré-amplis a Tube), la série « i » se composait des Cayin iDAC-6 et Cayin iHA-6. Respectivement un DAC haut de gamme sédentaire et un ampli casque haut de gamme sédentaire.

Le combo Cayin iDAC-6 + iHA-6 est aussi performant que reconnu par la communauté audiophile.

Plutôt compact, parfaitement agencés et surtout complémentaires, ils s’interfacent aisément avec les baladeurs audiophiles Cayin d’un côté et les ampli High-end de l’autre.
Une gamme premium, dédiée aux utilisateurs de casque exigeants et/ou haut de gamme, sur l’on adore.

Cayin iDAC-6

Le Cayin iDAC-6 est un bloc d’aluminium compact dont émerge en façade quatre boutons et une large molette de contrôle cliquable. Au milieu on trouve un écran OLED monochrome, incliné de 15° qui affiche la qualité des flux entrants et diverses options du menu.

Les entrées et sorties sont nombreuses et très complètes, on a :

pour les entrées numériques : USB, Coaxial, Toslink et même du XLR en AES/EBU
pour les sorties analogiques : 2 prises XLR, 2 prises RCA

Le design sobre du Cayin iDAC-6 est un régal pour les yeux.

Avec un double DAC AKM AK4490 monté en dual mono, le Cayin iDAC-6 est capable de supporter les flux très hautes résolutions en sortie de sa puce XMOS, que ce soit en PCM ou DSD.
Le circuit est très complet avec 4x OPA2064 en filtrage passe bas (deux pas canaux), 2x OPA2064 en buffer et le choix de passer par des transistors en sortie ou des tubes 6N16B !

Pouvant être utilisé en pré-ampli, le iDAC-6 fonctionne très bien sur des enceintes de monitoring ou auto-amplifié. Testé sur des Adam A5X et des Prosodia Zephyr, le résultat est réellement impressionnant et en surprendra plus d’un, surtout dans cette gamme de prix.

En mode sortie ligne, le iDAC-6 fonctionne comme n’importe quel autre DAC, on entre dedans en numérique, il sort un signal analogique. Symétrique sur les sorties XLR, asymétrique sur les sorties RCA.
Vous aurez alors tout le loisir de le relier à un ampli dédié ou un pré-ampli afin de l’intégrer à votre système audio complet.

Le Cayin iDAC-6 utilise un double DAC dans son circuit symétrique

Le Cayin iDAC-6 est capable de décoder tous les flux et fichiers disponibles actuellement, 16/24/32bits et de 44khz à 384kHz en PCM et le DSD 64/128/256. Petite subtilité, relié en Toslink le flux maximum supporté est le 24bits / 176.4kHz et 32bits / 384kHz en USB.

L’écran central vous indiquera la qualité du flux entrant ainsi que la sortie utilisée. Il permettra aussi de vérifier quelles sont les options activées dans les menus (Roll-Off, timbre, pré-amp/line, etc…). Bien que monochrome il est parfaitement lisible et bien pratique.

Pour en utiliser un au quotidien, ce DAC rivalise aisément avec des modèles 10x plus cher. Mais, nous ferons un test complet avec l’ensemble complet Cayin iDAC-6 / iHA-6 / iDAP-6, l’occasion de le confronter avec des modèles justement.

 

Très complet, le Cayin iDAC-6 est un excellent DAC de salon. Son étage de sortie en tube/transistor est clairement son gros point fort, en plus du circuit symétrique en double DAC AKM 4490.

Le Cayin iDAC-6 offre tout un tas d’entrées numériques et de sorties analogiques

Cayin iHA-6

Le Cayin iHA-6 est un ampli casque qui partage le même design et le même format que le iDAC-6. Même boitier en aluminum, même qualité de finition, même potentiomètre et même layout général.

Conçu lui aussi comme un appareil « full balanced » il dispose d’entrées/sorties XLR, le flux restant 100% symétrique de l’entrée à la sortie. On trouve donc :

en façade : deux sorties casques – combo – jack/XLR, une sortie casque XLR 4-pins;
à l’arrière : deux prises XLR et deux prises RCA.

Le Cayin iHA-6 offre aussi bien des sorties unbalanced que balanced.

En tant qu’ampli casque haut de gamme, il est possible de régler pas mal d’options sur le Cayin iHA-6. Pour cela on retrouve trois boutons sur la gauche permettant de régler :

la source : unbalanced ou balanced,
le gain : low ou high,
la tension de sortie : low ou high

La possibilité de choisir le gain et la tension de sortie rappelle les appareils allemands, comme violectric, le but étant de pouvoir adapter le iHA-6 à tous les casques du marché. En fonction de l’impédance, la sensibilité et même la technologie utilisée par le casque vous pouvez ainsi profiter de toutes les nuances offerte par la dynamique.

Au niveau du circuit interne, on a une quadri-amplification des canaux avec 4x HUF 76633, le tout en full-discrete comme chez Burson Audio. Le potentiomètre ALPS fait un excellent travail d’ailleurs en permettant un réglage très fin du volume, sans écart de dynamique malvenu.

Le Cayin iHA-6 dispose d’un PCB noir particulièrement classieux

Les deux sorties casques peuvent être utilisées en dual mono XLR, afin de bénéficier d’une sortie balanced sans passer par la sortie casque XLR 4-pins. Utilisées de manière plus classique, en unbalanced, la prise casque de gauche est dédiée aux casques/intras à faible impédance et celle de droite aux casques à haute impédance.

Combiné au Cayin iDAC-6, le Cayin iHA-6 forme un redoutable combo qui parvient à réaliser des prouesses dans une installation dédiée casque. La possibilité de switcher entre un étage à tubes et un étage à transistors est plus qu’un élément marketing, Cayin ayant réellement travaillé son combo.

Mais voilà, il manquait un élément pour réellement rendre l’ensemble autonome… le Cayin iDAP-6

Le circuit complet du Cayin iHA-6 nous montre comment la magie opère.

Le Cayin iHA-6 est un ampli-casque très complet, pour les possesseurs de casque haut de gamme. Ses deux sorties symétrique sont une excellente surprise, tout comme ses performances.

Cayin iDAP-6

Le voila donc le chaînon manquant : le Cayin iDAP-6. Le troisième membre de la sainte trinité :

source – dac – ampli.

Le iDAP-6 est en effet une source/streamer capable de naviguer sur les réseaux ou dans les différents support de stockage qui lui seront reliés. Doté de très nombreuses entrées et sorties, il est possible de relier aussi bien un disque dur qu’un téléphone ou même un NAS.

Le Cayin iDAP-6 permet au combo Cayin de s’affranchir totalement des câbles

Avec 3 ports USB dont un en façade, le iDAP-6 peut gérer plusieurs stockage en même temps et trier l’ensemble comme un baladeur ou un PC, mais sans l’un ni l’autre.
On trouve aussi un port ethernet permettant de relier le Cayin au réseau local et internet. Compatible avec les protocoles Samba (pour les PC/NAS), DNLA (pour android ou pour capter un flux direct), Airplay (pour les appareils apple).

En plus du Wifi, le Cayin iDAP-6 gère aussi le bluetooth 4.1 en mode duplex. Vous pourrez relier un téléphone ou toute source bluetooth au Cayin et dans l’autre sens, vous pourrez envoyer un flux bluetooth vers un casque ou des enceintes.
En bonus, l’appareil dispose d’un slot SD pour pouvoir connecter ce support de stockage populaire.

Toujours en aluminium, toujours le même design que les précédents modèles pour offrir une expérience cohérente, le iDAP-6 se greffe avec les Cayin iDAC-6 et iHA-6. Le potentiomètre de sélection cliquable en façade est encore de la partie et sur la gauche on trouvera les boutons d’allumage et de retour.

Le Cayin iDAP-6 dispose de nombreuses sorties numériques.

Les nouveautés ? Un écran de contrôle AMOLED 4″ permettant justement de naviguer dans les menus et surtout dans votre musicothèque. La navigation peut se faire via la molette de contrôle mais comme sur tous les nouveaux produits de la marque on recommandera HiByMusic et son fameux HiByLink.
L’application fonctionnant en wifi et en bluetooth, il ne sera pas nécessaire d’être connecté au réseau local pour utiliser cette option.

En tant que source, le Cayin iDAP-6 se devait d’offrir un large choix de sorties numériques. Et pour le coup, c’est royal au bar avec pas moins de cinq sorties différentes.
On a donc :

– une sortie optique Toslink
– une sortie coaxiale au format RCA
– une sortie coaxiale au format BNC
– une sortie AES/EBU au format XLR
– une sortie HDMI pour du I²S, le premier du genre dans cette gamme

HiBymusic se retrouve sur tous les appareils Cayin désormais

L’appareil peut virtuellement être relié à tous les DAC possibles et imaginables et même sur du matériel professionnel, même si la demande y est moins forte.

Comme d’habitude, tous les formats audio sont supportés, du DSD256 au PCM 32Bit/384kHz. Cayin utilise deux Oscillateurs haut de gamme pour un jitter inférieur à 0.1ps (phemto secondes…). Monté sur un PCB noir du plus bel effet, la qualité de fabrication est dans le très très haut du panier, pas de traces de colle, pas de soudure à l’arrache, juste un usinage parfait.

Le Cayin iDAP-6 se contrôle depuis un téléphone en bluetooth ou wifi

Le Cayin iDAP-6 est un transport très complet, ses nombreuses sorties numériques permettent d’abreuver tous les systèmes de la maison. Le wifi/bluetooth en font un modèle très versatile en sédentaire.

L’ensemble Cayin iXXX-6

Au final, que faut-il retenir de cet ensemble Cayin ?

Tout d’abord, la marque tente de créer un véritable écosystème complet et c’est fort louable. Chaque produit de la dernière génération peut fonctionner de concert avec les autres et sur un bureau ou dans une installation de salon, l’ensemble sera (pour nous) du plus bel effet.

Le Cayin iDAP-6 se combien avec le iDAC-6 et le iHA-6 pour former LE combo.

Les trois appareils fonctionnent en symétrique, pour les puristes et ceux qui ont la chance d’être équipé en « Balanced », les Cayin iDAC-6 et iHA-6 assurent un traitement du signal en symétrique depuis l’entrée jusqu’à la sortie.

Avec le iDAP-6, il est possible de s’affranchir complètement d’un ordinateur ou d’un baladeur. L’appareil pouvant fonctionner en totale autonomie, il se connecte aisément au iDAC-6 et gère des bases de données de plusieurs Terra-Bytes sans effort.

Le iDAC-6 peut être connecté à de nombreuses sources (même si il fonctionnera de concert avec le iDAP-6) et peut par la même occasion sortir simultanément un signal « Balanced », sur le Cayin iHA-6 par exemple, et un signal « Unbalanced » via ses sorties RCA sur un autre ampli.

Le iHA-6, grâce à ses trois sorties casques peut alimenter tous les casques du marché. Une fois relié au iDAC-6 et au iDAP-6, il devient le point central d’écoute. Aussi bien pour les intras, que pour les casques.

Tous les formats numériques sont supportés, même le DSD 256

Bien qu’orienté haut de gamme, l’enveloppe totale de l’ensemble reste inférieur à des appareils High-End, affichant des factures à 5 chiffres très souvent. Et pourtant, Cayin offre avec cet ensemble, un système réellement haut de gamme, polyvalent et versatile.

Individuellement chaque appareil réalise un très bon boulot, mais c’est bien en les associant que Cayin parvient à sublimer l’ensemble. A tester de toute urgence.

En véritable trinité, l’ensemble Cayin iDAC-6 + Cayin iDAP-6 + Cayin iHA-6 peut devenir votre chaîne principale. Associée à un baladeur comme le Cayin N3, vous avez de quoi être équipé pour plusieurs années.

www.audiogarden.fr

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire