[Tableau comparatif] Les baladeurs audiophiles

Après le guide d’achat des baladeurs audiophiles, voici le tableau comparatif. Pratique, il vous permettra de différencier tous les modèles d’un seul coup d’oeil et de connaitre précisément les caractéristiques techniques de votre futur baladeur.

Le tableau comparatif des baladeurs audiophiles

Pour information, ce comparatif sera mis à jour au fur et mesure. Si une caractéristique vous intéresse et n’est pas présente dans ce tableau, n’hésitez pas à nous contacter.

Tableau comparatif des baladeurs audiophiles.
Tableau comparatif des baladeurs audiophiles (Cliquez pour le voir en grand)).

Caractéristiques du tableau des baladeurs

Dans un soucis de compréhension générale nous avons volontairement résumé les caractéristiques du tableau. Ce tableau sera progressivement mis à jour après mesures et tests des baladeurs (diaphonie, THD, etc).

De même, de nouveaux baladeurs seront aussi ajoutés au fur et à mesure.

DAC

DAC est l’acronyme de Digital to analog Converter, il permet donc comme son nom l’indique de convertir les fichiers numériques en signaux analogique. Les marques utilisent principalement les puces de quatre constructeurs : Texas Instruments, Cirrus Logic, Sabre et enfin Wolfson.

Un bon DAC permet de tirer un maximum de détails des pistes pour que l’ampli puisse travailler derrière. Dans les grandes lignes on a :

Texas Instruments (Burr-Brown) : très bonne tenue du grave, l’aigu est un peu en retrait. (Exemple : le Cayin N6)

Cirrus Logic : réputé pour son haut-médium prononcé et le grave en léger retrait. De plus en plus présent sur les baladeurs audiophiles modernes. ( Exemple : Astell&Kern AK120II)

Sabre : énormément de détail, signature très plate/neutre. Excellente séparation des détails . (Exemple : Ibasso DX90)

Wolfson : le médium est mis en avant, le reste du spectre est plutôt neutre.(Exemple : le Ibasso DX50)

Certains modèles utilisent deux DAC, un par canal afin de réduire le crosstalk et augmenter la définition du rendu sonore.

Ampli

Le circuit d’amplification permet de traiter le signal une fois que le DAC a converti le signal digital en un signal analogique au voltage normalisé. Un bon ampli offre une dynamique importante pour dissocier les sons forts des sons faibles, une distorsion harmonique extrêmement faible et un bruit de fond absent.

90% des amplis utilisés proviennent de chez Texas Instruments, passé maître dans ce domaine. Comme pour les DAC certains modèles disposent d’un double circuit d’amplification pour plus de puissance et une meilleure séparation des canaux. Un exemple d’intégration intéressante est le FiiO X5 qui s’il n’utilise qu’un seul DAC et un seul ampli, profite d’un système de double pré-amplification.

L'affichage des pochettes sur le FiiO X1.
A moins de 100€ le FiiO X1 dispose malgré tout d’un très bon dac intégré.

Stockage

Tous les baladeurs audiophiles disposent d’un slot micro SD ou SD. Ce support de stockage quasi universel désormais bénéficie de plusieurs avantages. Abordable, solide et compatible avec tous les systèmes d’exploitation, il est possible de stocker jusqu’à 128go sur une carte micro-SD et même 256go sur certaines cartes SD.

Certains baladeurs disposent aussi d’une mémoire interne permettant de combiner stockage externe et interne pour encore plus de musique. Le FiiO X5 est l’un des rares appareils à disposer de deux slots micro-sd pour stocker deux fois plus de musique.

La gamme Astell&Kern dispose de base d’un espace de stockage conséquent qui peut être encore augmenté via le slot micro-sd.

Tous les appareils gèrent désormais les tags afin de naviguer par artiste/album/genre. Pour les puristes il reste toujours possible de naviguer par dossier, chacun fait comme il veut après tout !

Ecran

Sur les baladeurs les plus haut de gamme, l’écran est tactile et bénéficie des technologies amoled pour une lisibilité supérieure. Bien qu’aucun baladeur audiophile (à une exception près) ne permette de regarder des films, un écran de qualité reste important pour l’ergonomie générale.

Du meilleur au moins bon il y a donc :

– les écrans Amoled, contraste infini et couleurs chatoyantes.

– les écrans VA/IPS, contraste inférieur mais meilleure restitution des couleurs (ils sont aussi moins cher)

– les écrans TFT ou TN, technologie la moins coûteuse mais aussi la moins qualitative, les angles de visions sont très faibles.

Avec 256Gb de mémoire interne et un slot micro-sd le AK240 est l'appareil offrant le plus de stockage.
Avec 256Gb de mémoire interne et un slot micro-sd le AK240 est l’appareil offrant le plus de stockage.

Sortie numérique

La sortie numérique est présente sur la quasi totalité des baladeurs audiophiles. Celle-ci permet de brancher l’appareil directement sur un DAC externe en bypassant le circuit interne de l’appareil. Le baladeur ne devient plus qu’une simple source et le signal sera traité par le DAC externe, pratique si vous disposez déjà d’une installation sédentaire de qualité mais qu’il vous manque une source numérique nomade.

Les baladeurs audiophiles avec entrées numérique sont plus rare par contre. Une entrée numérique permet d’utiliser le baladeur comme DAC dans sa chaîne audio (en sortie d’un lecteur CD ou d’un ordinateur par exemple).

Il existe deux types de prise numérique : coaxial et SPDIF. Elles véhiculent les mêmes informations, mais la sortie coaxial le fait via une connexion type cinch tandis que le SPDIF le fait en optique.

Le Shanling M3 (test en cours de rédaction) et le Hidizs AP100 sont les deux seuls baladeurs à bénéficier à la fois d’entrée et de sorties numériques, pratique pour les brancher sur une installation sédentaire par exemple.

Sortie ligne

La sortie ligne est présente sur l’intégralité des baladeurs. Elle permet de se brancher directement à la sortie du DAC de l’appareil et donc de bypasser l’amplification interne du baladeur. Cela permet de brancher un ampli nomade ou de brancher l’appareil sur son ampli sédentaire afin de profiter du DAC mais d’un ampli différent.

Sur certains appareils il est d’ailleurs préconisée de privilégier le line-out car le circuit d’amplification interne est moins performant. Le FiiO X1 par exemple dispose d’un DAC plutôt performant mais son amplification est en retrait, il est donc préférable d’utiliser un ampli brancher sur le line-out.

Seul le Shanling M3 possède actuellement une entrée ligne, celle-ci permet de l’utiliser comme un ampli nomade en plus d’un baladeur audiophile.

Ibasso DX50 et FiiO X3 Audio Garden
En haut le FiiO X3 avec son line-out et une sortie casque. En bas le Ibasso DX50 et sa sortie optique.

Puissance de sortie

La puissance de sortie est donnée en mW pour une impédance en ohms donnée. Plus la puissance est élevée et plus il sera facile d’alimenter un casque à forte impédance, pour rappel plus l’impédance est élevée plus il faudra de courant pour alimenter ce casque.La grande majorité des baladeurs dispose d’un réglage du gain pour s’adapter aux différents modèles de casques et d’intras.

Un intra nécessitera moins de puissance qu’un casque sédentaire et surtout sera bien plus sensible au bruit résiduel. A l’inverse un casque sédentaire se révélera moins sensible et plus énergivore, il sera donc nécessaire de pousser le gain.

Le Cayin N6 est le baladeur le plus puissant de ce tableau, avec une puissance de sortie proche d’un ampli de salon, il alimente tous les casques sans sourciller.

Fonction DAC USB

De plus en plus de baladeurs audiophiles sont maintenant utilisables en tant qu’ampli/DAC via une connexion USB sur un ordinateur. Cela permet de profiter des performances du baladeur en nomade et en sédentaire. Pratique, cette fonction tant à se démocratiser sur l’ensemble des baladeurs audiophiles.

Wifi / Bluetooth

Les connectivités réseaux sont souvent très limités sur les baladeurs audiophiles. Dans le même temps, les casques audiophiles bluetooth ne sont pas légions le format APT-X ne permet pas de faire transiter un signal 24bits. Cependant, on commence à voir fleurir des casques nomades de qualité en bluetooth, mais c’est un autre débat.

De même seul Astell&Kern offre la connexion wifi. Elle permet de profiter de la fonction MQS streaming et de streamer directement sur l’appareil la musique présente sur l’ordinateur. Impossible par contre d’accéder au application de streaming comme Deezer ou Qobuz.

Line-out, Coaxial-out, sortie casque, le triplet gagnant !
Line-out, Coaxial-out, sortie casque, le triplet gagnant !

Batterie

Un DAC performant associé à un ampli puissant consomme beaucoup d’énergie, c’est pourquoi les baladeurs audiophiles sont dotés de batterie bien plus imposantes que les smartphones par exemple.

Malheureusement une batterie importante ne signifie pas forcément une bonne autonomie. Le Cayin N6 par exemple jouit d’une batterie de plus de 5000mAh mais n’offre que 8 à 10 heures d’autonomie. En contre partie il pourra alimenter tous les casques du marché sans sourciller.

Enfin, certains modèles comme les Ibasso profitent de batteries amovible, pratique pour éviter d’avoir à remplacer l’appareil quand la batterie fatigue.

Autonomie

L’autonomie affichée dans le tableau est une valeur pondérée entre l’autonomie annoncée par le constructeur et celle que nous avons obtenue durant nos tests.

L’autonomie moyenne se situe autour de 15h, certains font mieux d’autres moins bien mais c’est une moyenne.

DSD

Le DSD est le pinacle des formats audio, si il était essentiellement présent avec le feu SACD, il reste possible de se procurer des enregistrements en DSD sur les sites spécialisés.

Les DSD sont codé sur 1 bit mais échantillonnés sur quasiment 3Mhz aux antipodes des fichiers 24bits ou même 16 bits, en résulte une dynamique exceptionnelle. Le format SACD n’ayant pas réussi à se démocratiser, le DSD n’a jamais vraiment percé.

La plupart des baladeurs audiophiles moyen et haut de gamme lisent le DSD mais souvent au prix d’une reconversion en PCM. Quelques modèles lisent les fichiers en natif malgré tout comme le Astell&Kern AK240.

Logo SACD
Le super audio CD permettait de lire les DSD nativement.

Pour aller plus loin

Si vous cherchez des informations plus complètes sur un baladeur, vous pouvez toujours vous rendre sur notre guide d’achat de baladeurs audiophiles.

De même, un test reste la meilleure façon de choisir son baladeur donc n’hésitez pas à vous rendre sur place pour essayer l’appareil avant.

www.audiogarden.fr

Haja Écrit par :

Musique, matos, gadgets. On mixe le tout, et hop !

Un commentaire

  1. xrainz
    11 novembre 2015

    Bonjour,
    merci pour ce comparatif clair et les liens vers les descriptions plus poussées des baladeurs.
    pourquoi ne pas avoir inclut dans votre comparatif, les appareils de marque sony? sont ils à laisser de côté dans le choix des baladeurs hi-fi?
    je suis en pleine réflexion pour l’achat d’un appareil de ce type . Ce qui me fait peur c’est de tagguer tous mes repertoires et m’apercevoir après achat et après transfert sur l’appareil, que les musiques se sont classées à l’arrache.. j’ai une biblio actuelle de près de 100 Go. avec encore 15 Go éparpillés un peu partout. je souhaiterais tout passer au flac = augmentation de la taille du disque. Bref c’est un gros chantier mais excitant vu qu’on parle de musique. Et la durée de vie du matériel aussi. imaginons investir dans un matos à 500 eur et sa durée de vie ne dépasse pas 2 ans ca ferai mal!!

Laisser un commentaire